jeudi, août 18

RDC : 62 ans d’indépendance, le politologue Jonas Kasimba appelle les dirigeants Congolais à corriger les erreurs du passé afin que le pays décolle sur des nouvelles bases

Le soixante-deuxième (62ème) anniversaire de l’indépendance de la République Démocratique du Congo est commémoré jeudi 30 juin 2022, pendant que l’Est de la RD Congo traverse une situation sécuritaire précaire. Au Nord-Kivu, outre les combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) qui tuent des civils à Beni, les terroristes du Mouvement du 23 Mars (M23) et alliés menacent certaines agglomérations du territoire de Rutshuru.

Plusieurs personnes critiquent l’histoire politique de la République Démocratique du Congo qui pensent que cette histoire serait à la base de l’absence d’un État de droit et de bonne gouvernance. Ce qui serait même à l’origine des troubles dans la partie orientale du pays.

Mercredi 29 juin 2022, le politologue de formation Jonas Kasimba, a sur sa page tweeter, exprimé le vœu de voir la République Démocratique du Congo décoller sur des nouvelles bases de la refondandation de droit, démocratie et bonne gouvernance, 62 ans après la mort de Patrice Emery Lumumba car, selon lui, 61 ans durant, l’histoire politique du Congo était toujours est restée sombre partant des plusieurs signaux.

« 62 ans après son indépendance, le Congo devrait repasser son histoire politique sombre et décoller à partir des bases de la refondandation d’un État de droit, démocratie et de bonne gouvernance », a-t-il indiqué.

A l’en croire le droit, la démocratie et la bonne gouvernance restent les seuls principes d’une bonne gestion d’un État; ce qui caractérise la politique d’un pays qui a longtemps sombré voyant son histoire.

Jonas Kasimba invite les autorités politiques actuelles de plus travailler sur le plan diplomatique pour améliorer l’histoire politique de la RDC, afin de sauver son avenir.

Ceci sera possible lorsque sur l’Etat de droit, le pays va évoluer avec une justice équitable débout. Il faudra que la démocratie soit réellement une réalité. Le peuple Congolais doit participer à la gestion du pays à travers certaines lois fondamentales que prône la démocratie dont notamment les élections, les référendums et autres prises de décisions sur l’avenir de la RDC. Si toutes ces valeurs précitées sont mises en jeux et avec la bonne volonté des actuels dirigeants Congolais de changer vite les choses, la République Démocratique du Congo dans peu de temps devra vivre une bonne gouvernance, ce qui permettra au pays de Lumumba de décoller avec des nouvelles bases.

Pour la rappel, la République Démocratique du Congo commémore les 62 ans de son indépendance le 30 juin 2022. Cette année est marquée par les hommages rendus à la relique du tout Premier Ministre congolais, Patrice-Emery Lumumba, assassiné en 1961.

61 ans après son assassinat, l’inhumation du premier chef du gouvernement Congolais n’a jamais eu lieu. Des historiens rapportent que sa dépouille n’avait jamais été visible, indiquant que le corps de Lumumba avait été dilué dans l’acide.

Depuis lundi 20 juin dernier, la Belgique a restitué la dent (seul objet encore existant) de l’ancien Premier ministre à sa famille. Ce qui a permis au gouvernement Congolais d’inhumer le martyr de l’indépendance.

Bienvenu Katava

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.