dimanche, juillet 14

Nord-Kivu : vers la modernisation de plusieurs secteurs en ville de Beni

Pendant deux jours à dater du jeudi 03 jusqu’au vendredi 4 février 2022, plusieurs acteurs locaux oeuvrant dans les secteurs étatique, socioéconomique ont réfléchi sur les stratégies pour la mise en œuvre du nouveau programme pour les villes et de l’agenda 2030.

Organisé par l’université Chrétienne Bilingue du Congo, UCBC Beni en partenariat avec l’ONU Habitant et la mairie de Beni, ce cadre décharge vise à léver les options fondamentales et les stratégies priotaires en prévision de la mise en œuvre du nouveau programme pour les villes et de l’agenda 2030 dans la ville de Beni.

Ouvrant officiellement ces travaux J
jeudi 03 janvier 2022, le maire de ville de Beni, le commissaire supérieur principal Narcisse Muteba Kashale a appelé les participants à se concentrer pour la mise en œuvre de ce projet pilote.

« La ville de Beni, la population et moi même sommes honorés ce jour de voir ce projet que nous avions lancé en Septembre 2021 présenter des avancées significatives dans sa mise en œuvre. Saluons ici le président de la République pour son souci de développer les villes congolaises. Beni étant la première ville à recevoir ce projet au pays, nous sommes tous appelés à mieux faire pour soulager, améliorer les conditions d’existence de nos populations urbaines,” a conclu l’autorité urbaine.

Pour José Mukbondo Lihesa consultant chez l’ONU Habitant, cet atelier est d’importance car il permettra la résolution de plusieurs problèmes que traverse la ville de Beni .

“Cet atelier permettra à tous ces acteurs à réfléchir sur comment mettre en échelle les politiques du nouveau programme pour les villes appelé Agenda urbain. Une ville qui offre des fonctions sociales en terme d’accès à l’eau, de logement, d’emploi, de croissance économique,” a-t-il précisé.

La ville de Beni est la première à expérimenter ce projet qui concerne tous les pays du monde. José Mukbondo justifie le choix de Beni par le fait que cette ville fait face à plusieurs problématiques.

“La ville de Beni fait face à toutes les problématiques du monde. L’insécurité, le conflit armé et autres,” a-t-il ajouté.

Ont prit part à cet atelier qui s’est déroulé au campus de l’UCBC de Kipriani, les acteurs urbains et ruraux, les animateurs de services étatiques, les experts urbanistes et les acteurs des forces vives de Beni ville et territoire. Ce projet est financé par l’Agence Andalouse de Coopération Internationale pour le développement durable en partenariat avec l’ONU Habitant-UCBC.

Moïse MADUSU

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *