dimanche, novembre 27

Nord-Kivu : un nouveau chef à la tête de l’OCC, agence de Beni

La cérémonie a eu lieu ce vendredi 30 juillet 2021 au bureau de l’office congolais de contrôle, OCC en sigle agence de Beni, devant la délégation syndicale de cette institution en provenance de Kinshasa, le chef de direction provincial adjoint et les agents de Beni venus pour la cause.

Monsieur Paulin Kasereka Kamuha, qui était chef ad intérim entre en remplacement de monsieur Edward Botikalambwa qui va en retraite.

Pour le nouveau chef de l’OCC Beni, monsieur Paulin Kasereka Kamuha, l’objet social de l’office congolais de contrôle constitue son cheval de bataille.

« Mon cheval de bataille c’est d’abord la mission traditionnelle de l’OCC tel que le mot le dit, l’office congolais de contrôle, nous devons continuer à jouer le rôle qui est le nôtre et c’est la mission que l’État congolais nous a confiée à savoir le contrôle de qualité et le contrôle de tous les produits et marchandises qui entrent au pays et qui sortent de notre pays mais aussi nous réalisons des contrôles au niveau des unités des productions locales, donc le cheval de bataille, c’est cet objet social de l’office congolais de contrôle », a-t-il indiqué.

De son côté, monsieur Edward Botikalambwa, chef sortant , il estime qu’il a fait sa part et qu’il est temps pour lui de se reposer.

« Je ne peux pas parler trop de mon parcours, de mon expérience de ce que j’ai fait, beaucoup de gens m’ont vu à l’oeuvre et vous aussi sur place. Vous avez vu comment je travaille, c’est vrai que je suis humain, il n’y a pas un être parfait mais nous avons essayé de tout faire pour que nous puissions être un peu juste dans le traitement des agents. Celui qui a mal fait était puni et celui qui travaille bien était récompensé, alors s’il y a eu un peu de dérapages de ma part ou déplacement de langage, ça peut arriver pour quelqu’un qui se sentait diminuer par ma façon de faire, je n’avais pas l’intention de diminuer les agents et les mettre mal à l’aise puisque l’entreprise appartient à l’État congolais. Notre devoir était de tout faire pour que les choses se passent normalement », a-t-il déclaré.

Cette cérémonie riche s’est clôturée à l’hôtel Beni à la satisfaction de tous les invités. A boire, à manger et la danse était au rendez-vous.

La rédaction

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *