jeudi, août 18

Nord-Kivu : “Tout corps sans vie lié aux manifestations anti-MONUSCO déposé à la morgue, interdit d’être remis à la famille avant les enquêtes” (Communiqué)

Le chef de la Division Provinciale de la santé en province du Nord-Kivu, Docteur Janvier Kubuya Bonane par un communiqué N•251/ 455/DPS-SK/2022 du 30 juillet 2002, instruit les médecins chefs des zones de santé de sa juridiction subsidiairement à la réquisition N• 0104/AMS/ 2022 de l’Auditeur militaire, ordonne aux hôpitaux généraux de référence et autres structures sanitaires ayant une morgue, de ne pas remettre à la famille tout corps sans vies lié aux manifestations anti-MONUSCO qui se sont déroulées en province.

Le Directeur provincial de la santé au Nord-Kivu affirme que les enquêtes sont diligentées pour déterminer les causes réelles des décès et il y a l’ordre. Ce message est rendu public après qu’une dizaine de corps sans vie de certaines victimes soient déjà enterrés dans la ville de Butembo samedi 30 juillet 2022 sur ordre de l’autorité en place.

Les corps des victimes de Butembo ont passé nuit au rond-point VGH où la population de cette ville du Nord-Kivu particulièrement les jeunes manifestants y ont organisé une veillée mortuaire pour rendre aux hommages à leurs collègues.

Signalons que, la délégation du gouvernement central conduite par le vice-Premier Ministre, Ministre de l’intérieur, Décentralisation et Affaires Coutumières, Daniel Aselo accompagné d’autres ministres séjourne à Goma où elle a entamé des échanges avec des couches de population pour évaluer la situation sécuritaire avec les marches anti-MONUSCO qui avait occasionné des morts, des blessés et des dégâts matériels.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.