vendredi, août 19

Nord-Kivu : les représentants des différentes communautés ethniques condamnent les attaques du M23

Les représentants des communautés Hunde, Hutu, Nande, Tembo, Nyanga et Tutsi de la province du Nord-Kivu se sont réunis lundi 06 juin 2022 à Goma, afin d’examiner les derniers développements politiques, militaires et sécuritaires dans la province du Nord-Kivu.

Après un examen minutieux de la situation, les représentants des ces communautés ont condamné avec force les attaques perpétrées par le mouvement du 23 mars (M23) dans les territoires de Nyiragongo et Rutshuru, ces attaques qui ont provoqué le déplacement de plusieurs milliers d’habitants parmi lesquels figurent des personnes âgées, des femmes et des enfants, représentant une réelle menace pour la paix, la sécurité et la coexistence pacifique dans la partie orientale de la RD Congo en particulier et la région des grands lacs en général. Elles ont par ailleurs suscité la colère populaire qui s’est traduite par la diffusion dans certains médias de messages de division, de violence et de haine portant atteinte au vivre ensemble et à la coexistence pacifique entre les communautés, ont-ils soulignés dans leur communiqué de presse.

Par conséquent, les représentants des communautés du Nord-Kivu demandent à la population de garder son calme et de ne céder ni aux provocations moins encore aux manipulations des ennemis de la paix qui se servent des réseaux sociaux pour diffuser des messages de haine et de violence de manière à détruire l’unité nationale. Ils exhortent tous les acteurs politiques et de la société civile de s’abstenir de recourir à toute forme d’incitation à la haine et à la violence et à la haine et à exprimer leurs revendications de manière pacifique et légale.

Ces représentants des communautés Kivuciennes appellent toutes les autorités nationales et provinciales ainsi que la Maison d’organisation des nations unies pour la stabilisation du Congo (MONUSCO) à poursuivre leur mission de protection des civils et à redoubler d’efforts afin d’assister les populations en détresse respiratoire et d’accélérer la mise en route du programme P-DDRCS.

Enfin, les représentants des communautés ethniques Hunde, Hutu, Nande, Tembo, Nyanga et Tutsi réitèrent leur engagement à toujours promouvoir la bonne entente et la coexistence pacifique entre toutes les communautés du Nord-Kivu afin de préserver la paix, la sécurité et d’assurer le développement économique de la République Démocratique du Congo.

Luc Lukandjila

Partager

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.