vendredi, juin 14

Nord-Kivu : les hommes armés dont les ADF et Nyatura demeurent une menace contre les civils

Selon le rapport du bureau conjoint des Nations Unies aux droits humains BCNUDH, les combattants des groupes armées d’Allied Democratic Forces (ADF) et Nyatura continuent à poser des menaces contre les populations civiles.

Surtout dans le territoire de Beni, les ADF ont étendu des attaques dans les territoires de Mambasa et d’Irumu dans la province de l’Ituri, malgré les opérations militaires.

Le BCNUDH a documenté 738 atteintes aux droits de l’homme commises par les
combattants de l’ADF, une augmentation de l’ordre de 52% par rapport à 2020. Ces statistiques concernent le rapport des donnés documentés en 2021.

Les ADF ont été responsables de
l’exécution sommaire de plus de 1.259 personnes (958 hommes, 262 femmes et 39 enfants) en un an.

Pour leur part, les
combattants Nyatura ont commis le plus grand nombre d’atteintes aux droits de l’homme (956 atteintes ayant
causé la mort de 96 hommes, 26 femmes et huit enfants) parmi les groupes armés, ajoute de rapport.

Les combattants Nyatura, du NDC-R et de nombreux autres groupes armés profitent de la faiblesse de la présence de l’autorité de l’Etat pour poser des actes, précise ce rapport.

Kawa Ngoy Érick

Partager

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *