jeudi, février 2

Nord-Kivu : “Le choléra, une maladie qui gagne du terrain dans le territoire de Nyiragongo” (Gouverneur)

Le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant Général Constant Ndima a, déclaré mercredi 14 décembre 2022, la maladie de choléra dans le territoire de Nyiragongo. Dans sa communication, le chef de l’exécutif provincial a fait état de six cent soixante et un (661) malades et quatre (4) cas de décès enregistrés, par le services de santé.

Cette situation a commencé à se manifester depuis octobre dernier, informe le gouverneur de province. Celui-ci indique que toutes les dispositions nécessaires sont déjà prises par les services habilités, afin de prendre en charge les personnes touchées.

« C’est depuis octobre 2022 que notre chère province du Nord-Kivu précisément le territoire de Nyiragongo fait face à une augmentation de malades, qui présentent la diarrhée acquise sans fièvre, mais qui s’accompagne d’une petite abondante de liquides corporelles et parfois de vomissements. Aussitôt informé, j’ai instruit mes services de santé de prendre toutes les dispositions utiles pour prendre en charge tous ces malades et les intrants de lutte ont été fournis par le gouvernement et nos partenaires. À ce jour, nos services de santé ont enregistré 661 malades et déplorant 4 cas de décès de nos compatriotes. Nous adressons nos sincères condoléances à leurs familles et les rassurant de notre Soutien« , a-t-il déclaré, devant les journalistes.

Le numéro un de la province du Nord-Kivu a fait savoir que, la déclaration de cette maladie est le résultat venu du laboratoire d’analyses Amilabo, de Goma. D’après ce résultat, sur 300 échantillons envoyés au labo 149 ont été confirmés après l’analyse.

Occasion pour le gouverneur de province de lancer un vibrant appel au gouvernement central et ses partenaires, pour venir sauver les vies de citoyens se trouvant dans cette zone touchée par l’épidémie.

« Dans le souci de mieux comprendre les germes à cause de diarrhée, 300 échantillons prélevés par nos services de santé ont été envoyés au laboratoire Amilabo ici sur place à Goma. Après analyse, le laboratoire confirme la présence de vibrions choléra dans 149 échantillons, alors qu’un seul cas de choléra est synonyme d’épidémie. Sur ce, conformément aux dispositions constitutionnelles, je déclare le choléra dans la province du Nord-Kivu et plus particulièrement dans le territoire de Nyiragongo, et solicite par la même occasion, la solidarité du gouvernement de la République, et de partenaires techniques et financiers à faveur de la population du Nord-Kivu déjà victime d’autres des conséquences et d’autres crises« , a exhorté le lieutenant Général Constant Ndima Kogba.

Pour faire face à cette maladie de choléra, l’autorité provinciale a également demandé à ses administrés de s’approprier les mesures d’hygiène et collaborer avec les services de santé, établis quant à cette situation.

« À l’ensemble de la population, je recommande les respects stricts de mesures d’hygiène, notamment le lavage de mains, l’utilisation correcte de latrines, l’utilisation de l’eau potable ou traitement de l’eau de poisson, d’éviter de manipuler et de coopérer avec les agents de santé, a ce temps d’épidémie tout en signalant et en amenant aux soins de santé le plus proche tout cas de diarrhée. Je rassure toute la population du Nord-Kivu, que les dispositions sont prises pour mettre fin à cette épidémie, le plus vite possible« , a-t-il conclu sa communication.

Jocel Biryeka, depuis Goma

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *