vendredi, décembre 9

Nord-Kivu/Etat de siège : les forces vives de Basongora saluent l’arrestation des présumés collaborateurs des rebelles ADF à Kasindi

Le secrétaire rapporteur de la société civile et le président du conseil de la jeunesse, tous du groupement Basongora, dans le secteur de Ruwenzori en territoire de Beni saluent le travail réalisé sur terrain par les services de renseignements militaires qui ont mis la main sur trois (3) présumés collaborateurs des rebelles de l’Allied Democratic Forces, ADF à Kasindi.

Ils déplorent cependant cet unième arrestation des civils présumés collaborateurs des rebelles dans cette même cité située à la frontière entre la République Démocratique du Congo et l’Ouganda.

Pour Kasereka Kathavira et Mumbere Muhiwa, ces arrestations ne peuvent signifier que l’ennemi n’est pas seulement en brousse, il est aussi parmi la population dans la communauté. Ce qui exige de la population une vigilance tout azimut, ont-ils fait savoir.

Par ailleurs, le secrétaire rapporteur de la société civile de Basongora invite les services de sécurité et ceux œuvrant à la frontière de bien suivre les mouvements des personnes et des biens au niveau de la frontière et des pistes secondaires afin de lutter contre le ravitaillement de l’ennemi.

« Notre frontière est poreuse, cela facilite les mouvements clandestins des personnes et des biens. Des gens traversent la frontière et repartent sans être contrôlés. Nos services doivent être professionnels. Ils ne doivent pas passer leurs intérêts par devant la sécurité du pays », a dit, Kasereka Kathavira.

Mardi 06 juillet 2021, l’armée congolaise à travers son porte-parole dans les opérations Sukola1 grand nord, lieutenant Antony Mualushayi, a annoncé l’arrestation de trois (3) présumés collaborateurs des rebelles de l’ADF au poste frontalier de Kasindi. Ils s’ajoutent à plus d’une dizaine d’autres civils qui ont été arrêtés les jours passés par les services de sécurité pour collaboration présumée avec ces rebelles qui sont responsables de la mort de plusieurs centaines de personnes et de l’enlèvement de plusieurs d’autres personnes ainsi que des déplacements massifs des populations de la région de Beni-Ituri à l’Est de la RDC.

Serge Mulimani

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *