vendredi, avril 12

Kananga : faute de salubrité, les marchands appelés à libérer les rues et avenues (communiqué)

Faute de l’insalubrité qui a élu domicile sur certaines avenues et rues de la ville de Kananga, au Kasaï Central, les marchandes et marchands sont appelés à libérer ces places publiques.

C’est le Maire de la Ville de Kananga Rose Muadi Musube qui l’annonce dans un communiqué dont la copie est arrivée mercredi 27 mars à rédaction de rtr-beni.net.

« Nous portons à la connaissance de marchandes et marchands de la ville, occupant les trottoirs et certaines avenues de la ville de les libérer dès la diffusion de ce communiqué », a précisé l’autorité urbaine de Kananga.

L’autorité urbaine part d’un constat malheureux selon lequel, l’insalubrité qui a élu domicile sur plusieurs endroits est l’œuvre de marchés pirates qui sont installés anarchiquement et qui sont facteurs des plusieurs accidents; elle rappelle à l’ordre par ce énième communiqué.

A en croire les propriétaires des salons de coiffure, restaurants de fortune en tôles et en baches, des étagères de vente de carburant, des garages de réparation de motos se trouvant tout au long de l’avenue Lulua et du rond-point KHRT, de libérer sans délai ces endroits.

Le même rappelle à l’ordre concerne également les propriétaires de véhicules qui sont en panne ou non, parqués pendant plusieurs jours sur les avenues de la ville, de les enlever immédiatement sans atermoiement. Le Maire de la ville demande par ailleurs à tous les marchandes et marchants se
trouvant en face de l’ancien quartier de la MONUSCO de quitter ce lieu pour permettre aux motards taxi de stationner en toute quiétude leurs engins afin de libérer le passage des piétons.

L’autorité urbaine enjoint à la Police Nationale Congolaise ville de Kananga de
faire respecter sans faille l’esprit de ce communiqué qui entre en vigueur à la date de sa signature.

Yves Romaric Baraka

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *