jeudi, février 29

Élections RDC en 2023 : l’organisation « BADILIKA » plaide pour la libération de zones sous contrôle du M23

L’exclusion des territoires de Masisi et Rutshuru dans le processus électoral est une violation grave. C’est ce qu’indique l’organisation de défense des droits humains « BADILIKA », dans un rapport publié vendredi 29 décembre 2023.

Les animateurs au sein de cette structure estiment que le gouvernement Congolais devrait mobiliser des moyens nécessaires pour permettre à l’armée Congolaise de rétablir la paix et la sécurité dans les zones sous contrôle des éléments du M23.

Cela pourrait être suivi par la publication du calendrier électoral pour les deux (02) territoires précités, afin d’amener les citoyens de la place à participer aux élections législatives nationales et provinciales.

«Nous avons eu le vote le 20 décembre. Malheureusement les territoires de Rutshuru et Masisi ont été exclus de ce processus électoral. Une violation de droits de l’homme, parce qu’il est dit que tout citoyen doit participer à la gestion politique de son pays. Malgré les excuses sécuritaires qui ont causé à ce que ces deux zones soient écartées du prochain. Comme il y a eu des excuses sécuritaires, nous sommes entrain de demander au gouvernement Congolais de faire tout son mieux pour que la paix revienne dans cette zone et qu’il y ait un nouveau calendrier électoral pouvant donner chasse à la population de Masisi et Rutshuru d’aller à l’enrôlement et aux scrutins des députés nationaux et provinciaux. C’est pourquoi nous sommes toujours entrain de recommander que l’armée Congolaise fasse son mieux pour remettre l’autorité de l’État dans cette partie aujourd’hui sous l’emprise du M23», a exhorté Manuvo Nguka Patrick, secrétaire exécutif de l’organisation BADILIKA.

Notons que les scrutins combinés du 20 décembre 2023 ont eu lieu sans les territoires de Masisi et de Rutshuru, dont plusieurs villages restent sous contrôle des éléments du M23, depuis près de deux (02) ans.

Jocel Biryeka, depuis Goma

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *