vendredi, décembre 2

Beni : « Une quarantaine de civils tués par les rebelles de l’ADF en trois jours dans le Ruwenzori » (société civile)

Les rebelles étrangers de l’Alliance des forces démocratiques, ADF sont encore devenus plus actifs dans le secteur Ruwenzori qu’ils l’ont été quelques mois passés, malgré l’État de siège décrété dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri avec comme visée, de neutraliser définitivement les groupes armés négatifs opérationnels dans ces provinces parmi lesquels les ADF.

Alors qu’il s’observait une accalmie dans le secteur de Ruwenzori, territoire de Beni au Nord-Kivu après des offensives lancées par l’armée congolaise contre ces rebelles dans le secteur de Ruwenzori, ces derniers ont refait surface et cette fois-là avec une forte capacité de nuisance et une ruse qui ont fait plus des victimes.

Depuis la nuit du 26 mai à ce vendredi 28 mai, ils ont tué une quarantaine de civils dans plus ou moins quatre villages du groupement Malambo, à Kisima, Kilya, Vuthotholi, Mighende sur la route Beni-Kasindi où ils ont même rendu à cendre un véhicule avec d’importants capitaux en bord avant de tuer deux personnes, le chauffeur et son aide, dans la soirée de jeudi 27 mai dernier.

Pour faire plus des victimes, ces rebelles avaient usé la ruse, en se faisant passer pour des militaires des forces armées de la république démocratique du congo (FARDC). Ils avaient réuni les habitants de ces villages avant de les exécuter, renseigne la coordination de la nouvelle société civile congolaise de Ruwenzori.

L’armée congolaise qui s’active pour défaire ces rebelles a appelé la population à la vigilance vis à vis de la ruse de l’ennemi qui est en débandade, selon l’armée, qui dit être déterminée à ramener la paix dans cette région pendant l’État de siège décrété depuis le 06 mai courant.

La nouvelle société civile congolaise de Ruwenzori encourage l’armée d’intensifier des actions plus robustes contre ces rebelles et de protéger les populations civiles contre les représailles des ADF.

Serge Mulimani

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *