dimanche, mars 3

Beni : une journée de deuil annoncée à Oïcha, Mangina et dans le secteur de Beni-Mbau

Les noyaux de la société civile forces vives d’Oïcha, Mangina et du secteur de Beni-Mbau, en territoire de Beni, au Nord-Kivu demandent à la population d’observer une journée de deuil le jeudi 08 février 2024.

Cela ressort d’une assemblée extraordinaire des cadres de ces noyaux, tenue dimanche 04 février 2024 à Oïcha. Il était question de passer en revue la situation sécuritaire qui prévaut dans plusieurs coins du territoire.

Depuis janvier 2024, les forces vives disent avoir documenté vingt-trois (23) attaques ADF ayant causé la mort à plus de quatre-vingts (80) personnes sans compter les disparues. C’est notamment sur les axes Mbau, Kamango, Mamove, Samboko, Mutwanga et dans la zone des Bashu.

Dans leurs recommandations, les acteurs de la société civile demandent au commandant des opérations militaires dans le secteur Sokola 1 grand Nord de descendre dans la communauté pour des consultations populaires, en fixant la population par rapport à la chaîne d’alertes et les responsabilités.

Dans une déclaration lu par Espoir Lutswamba, premier vice-président de la société civile noyau de Mangina, la société civile demande aussi l’élargissement des opérations conjointe entre l’armée Congolaise et Ougandaise dans tout le secteur de Beni-Mbau et en commune de Mangina.

En outre, la société civile demande l’évaluation des opérations militaires en cours dans le région, avant d’inviter la population à continuer la collaboration avec les outils de sécurité, en leur fournissant des informations nécessaires pour permettre et faciliter la traque de l’ennemi.

Bradeau Mbafumoja

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *