jeudi, août 18

Beni : une dizaine d’élèves et enseignants de Maïmoya toujours disparus depuis une année

Personne n’a toujours des nouvelles d’au moins dix-huit (18) agents éducatifs du centre scolaire de Maimoya dans la sous division de l’ESPT-Oicha depuis une année. Ils avaient été enlevés le 01 juin 2021 au cours d’une attaque rebelle d’Allied Democratic Forces (ADF) survenue pendant les heures des cours dans ce coin du territoire de Beni au Nord-Kivu.

Au cours de cet assaut qui était survenu l’avant midi, dix-huit (18) élèves et écoliers avaient été kidnappés lors de la débandade causée par l’audition des coups de balles tirées par les assaillants. Cela, au côté d’une enseignante aussi prise en otage, une autre encore tuée par balle.

Les écoles primaires Toda, Liva, Mudole et les écoles secondaires M’vuba, Mbingi voire Kima situées respectivement dans le quartier Mahembe et Butembo avaient été touchées par cette situation.

En outre, plusieurs autres habitants avaient été enlevés et au moins quatre (4) tués.

Même dans leurs écoles respectives à Maïmoya, les collègues ou condisciples de ces agents de l’enseignement n’arrivent pas à les oublier. Nombreux sont ceux qui étaient plongés dans les désespoirs, quoi qu’il en soit, ils tiennent.

Dans certaines familles des disparus, des cérémonies commémoratives étaient au rendez-vous à l’occasion de ce triste anniversaire mercredi premier juin 2022.

Depuis cet événement malheureux, l’on note un renforcement des dispositifs sécuritaires autour des milieux éducatifs dans ce coin du secteur de Beni-Mbau en groupement Bambuba-Kisiki. C’est notamment marqué par l’implantation des nouvelles positions militaires et le déploiement régulier des éléments des forces de défense et de sécurité.

Bradeau Nganga Victor

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.