vendredi, avril 19

Beni : la société civile de Bulongo salue la promptitude des éléments FARDC-UPDF qui ont repoussé une double attaque des ADF

Sont les deux positions des militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dont celles de Mutilipi et Libokora, deux entités situées à moins de cinq kilomètres du centre de la commune de Bulongo dans le secteur de Ruwenzori en territoire de Beni au Nord-Kivu (Est de la RDC) qui ont été visées par cette double attaque.

Selon la société civile forces vives de la commune de Bulongo, les militaires FARDC soutenus par leurs partenaires les UPDF ont farouchement repoussé cette double attaque survenue la nuit du jeudi au vendredi 09 décembre 2022.

Tout en saluant la promptitude de l’intervention des forces loyalistes appuyées par l’armée Ougandaise; son président, Thembo Lewis fait savoir que, n’eut été l’intervention de ces éléments, on assisterait aux pires, vue que l’ennemi était en progression pour le centre de la commune de Bulongo.

« Les premières informations fournies par nos autorités militaires font état d’une attaque simultanée sur la position de Libokora et sur la position du bataillon basée à Mutilipi. Donc les ADF sont venus vers Libokora au nord de la commune de Bulongo pour venir attaquer les deux positions de nos militaires. Dieu merci, par la prouesse de nos FARDC, elles ont su maîtrisé l’avancée de cet ennemi, l’empêchant d’atteindre le centre de la commune de Bulongo. C’est vraiment une satisfaction« , a dit Thembo Lewis.

Sans pour autant livrer le bilan de cette double attaque, cet acteur de la société civile en commune de Bulongo, exhorte les autorités militaires à multiplier les positions militaires dans cette contrée pour une bonne protection des habitants.

« Aux autorités surtout militaires, nous sommes entrain de plaider pour qu’il y ait multiplication des positions militaires vers le côté Nord. Nous avons constaté que de Bulongo jusqu’à Kinyambaore, il y a vingt kilomètres. Mais entre ces vingt kilomètres, il n’y a qu’une seule position militaire et celà montre que l’ennemi peut facilement s’apprendre à la population sans être inquiété« , a-t-il fait savoir.

Dès les heures matinales du vendredi 09 décembre courant, des détonations en armes lourdes et légères se faisaient entendre dans cette partie du territoire de Beni, une situation qui a plongé les habitants du secteur de Ruwenzori dans une psychose totale.

Tsongo Kamala Bin-Phlégon

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *