dimanche, août 14

Beni : la MONUSCO affaires civiles renforce la capacité des acteurs de protection en Commune de Bungulu

Les acteurs clés de la protection œuvrant en commune de Bungulu ville de Beni, province du Nord-Kivu dans l’Est de la République Domocratique du Congo ont été outillés sur la lutte contre la désinformation l’intoxication et la manipulation dans une formation de brenstorming qui a renfermé plusieurs modules relatifs à la protection des civils.

L’activité a eu lieu vendredi 24 juin 2022 sur Initiative de la section affaires civiles de la MONUSCO Beni-Lubero en collaboration avec les autorités locales en Commune de Bungulu ville de Beni.

Les échanges proprement dits ont gravité autour du renforcement des outils et mécanismes de protection des civils sous la facilitation de Âgée Kongolo assistant de liaison aux affaires civiles de la MONUSCO Beni-Lubero appuyé par son collègue Pépin Masudi en présence du Chef de bureau de la commune de Bungulu représentant l’autorité Communale et de la représentante du cordonateur de la section affaires civiles de la MONUSCO.

Monsieur Jean Paul Kapitula coordonateur du service Étatique de la protection a invité les participants à s’approprier les stratégies de protection individuelles et collectives sans tomber dans le piège de l’enemi qui utiliserait la désinformation, mesinformation, la rumeur et la désinformation pour dérouter toute la communauté.

Monsieur Alphonse Kahindo Vikongo point focal du comité local de protection en Commune de Bungulu a salué ce qu’il a appelé « une nouvelle valeure” a ajouté qu’il va se constater sur le terrain à travers les acquis de la séance de capacitation du vendredi 24 juin 2022″. Il a promis mieux aider la communauté qu’avant en alertant tout se protégeant.

La MONUSCO a insisté sur l’importance accordée à la protection des civils car cette mission prépare son retrait responsable de différentes zones de la République Domocratique du Congo d’où l’importance de rendre professionnelles les structures locales qui doivent rester solides et engager à la protection des civils dans une collaboration.

A titre illustratif, dans un futur proche la Mission onusienne va fermer ses portes à Kalemie dans la province de Tanganyika, ont annoncé les sources onusiennes sur place.

Kawa Ngoy Erick

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.