samedi, mai 25

Beni : la commune de Mangina sous menace très élevée des ADF (Société civile)

La commune rurale de Mangina, dans le territoire de Beni est sous menace des rebelles Ougandais de l’ADF ce dernier temps. Déclaration faite jeudi 18 Avril 2024 par Muongozi Kakule Vunyatsi, président de la société civile forces vives de Mangina.

Il justifie cette alerte par des attaques de l’ennemi qui s’observent aux alentours de cette municipalité. Cette structure fait savoir que la présence de l’ennemi est actuellement signalée dans la partie Est de Mangina. Elle parle de l’attaque vécue à Kudukudu dans le secteur de Beni-Mbau à plus au moins 12Km de Mangina où l’ennemi a tué la population, incendié des maisons avant d’emporter plusieurs autres biens.

Selon Muongozi Kakule Vunyatsi, l’après-midi de ce jeudi 18 Avril, c’est un autre corps qui a été découvert vers Kanada à seulement 2 km de la commune de Mangina. Pour lui, ces cas constituent un signal fort d’une probable attaque qui pèse contre la commune de Mangina.

« Nous sommes en train de dire que la menace de l’ennemi ADF est élevée au niveau de la commune de Mangina suite aux différentes attaques qui s’observent dans les milieux périphériques de cette commune. Nous profitons donc à cette occasion à appeler notre armée et tout ses partenaires que Mangina est sous menace de l’ADF c’est-à-dire, toutes les dispositions doivent être prises pour sécuriser la population de Mangina », a-t-il déclaré.

À lui d’ajouter : « Nous sommes entrain de croire que les opérations FARDC-UPDF sont entrain d’être menées normalement pour neutraliser l’ennemi mais on ne comprend pas pourquoi depuis le lancement de ces opérations, les tueries continuent à s’enregistrer. Sinon, nous sommes fatigués par ces massacres de civils », a-t-il fait savoir.

Avec la découverte de ce nouveau corps, la société civile a ainsi invité toute la population à la vigilance et l’orientation de toutes les alertes vers les services compétents pour protéger les civils. À ce jour, l’activisme de l’ADF prend une allure inquiétante dans le territoire de Beni, dans le Nord-Kivu ainsi que dans plusieurs autres contrées de la province de l’Ituri où plusieurs civils sont tués par des sanguinaires sans foi.

Tsongo Kamala Bin-Phlégon

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *