dimanche, mars 3

Beni-Insécurité : “4 personnes tuées par des inconnus à Bashu en l’espace de moins de 3 semaines” (Société civile)

Au-moins quatre (4) personnes ont été tuées par des inconnus à moins de trois (3) semaines seulement dans le village de Isonga en groupement Bunyuka, chefferie des Bashu nous sommes dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.

La société civile de cette chefferie qui livre cette information dit ne pas comprendre la résurgence de l’insécurité dans cette localité de Isonga. Cette structure citoyenne urge les services compétant à redéfinir des mesures sécuritaires pour la bonne protection des citoyens.

Cet appel de la société civile chefferie des Bashu intervient quelques heures seulement après la découverte d’un corps d’un jeune homme d’une vingtaine d’années. Ce corps, identifié comme celui de monsieur Malikisa Malikidogo a été découvert le matin du Jeudi 10 février 2022 dans la localité de Isonga.

La société civile de cette chefferie qui comptabilise quatre (4) cas de meurtre dans cette localité à moins de trois semaines seulement, dit ne pas comprendre la recrudescence de l’insécurité dans ce village de Isonga où les habitants sont abattus par des porteurs des armes à feu. Cette structure citoyenne qui plaide pour l’ouverture des enquêtes, invite de l’autre côté les services de sécurité ainsi que les autorités locales à prendre à main cette situation afin de limiter cette tuerie qui bat son plein dans cette partie de la chefferie des Bashu.

Il faut noter que le corps de monsieur Malikisa Malikidogo, a été levé sur le lieu du drame le matin de ce jeudi après des enquêtes, puis conduit dans sa famille pour l’organisation des obsèques. Certaines informations recueillies sur place à Isonga font savoir que la victime serait tuée depuis mardi dernier, jour de sa disparition et c’est ce jeudi matin que son corps a été retrouvé.

Jusqu’à présent, rien ne filtre encore sur les causes de cette tuerie. Notons que son corps a été inhumé ce même jeudi après les enquêtes menées par l’autorité locale.

Tsongo Kamala Bin-Phlégon

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *