dimanche, novembre 27

Beni : Des dossiers avec prévenus d’avant l’état de siège en souffrance

La Coordinnation urbaine de la Société Civile de Beni alerte sur la précarité des conditions carcérales des détenus, dont les dossiers étaient instruits par les juridictions civiles, notamment le Tribunal de Grande Instance (TGI), le Tribunal de paix (TRIPAIX) et la Cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu, dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Dans une déclaration rendue publique samedi 12 juin 2021 et dont une copie est parvenue à la rédaction de rtr-beni.net, cette structure a dit être préoccupée de la situation des personnes détenues pendant la période de l’état de siège.

D’après son rapporteur Angélus Kavuthirwaki, c’est depuis le 6 mai dernier que des dossiers avec prévenus en instruction par les juridictions civiles sont restés sans suite et les prévenus demeurent sans être fixés de leur sort. À cela s’ajoutent des prévenus jadis justiciables devant la Cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu qui ne savent pas non plus leur sort.

Tout en précisant que des détenus croupissent dans la misère au Nord-Kivu et en Ituri, Angélus Kavuthirwaki appelle à l’implication urgente des autorités tant militaires, politico-administratives que judiciaires, afin que ces derniers comparaissent devant leur juge naturel.

À titre de rappel, l’était de siège avait été instauré par le Président Félix Tshisekedi, le 6 mai 2021, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri pour combattre l’insécurité qui sévit dans cette partie orientale de la RD Congo.

Rédaction

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *