mardi, août 9

BENI : Déçus par l’incapacité des autorités à ramener la paix à l’Est de la RDC, les croyants des confessions religieuses de Kasindi se tournent vers Dieu

La journée de ce mercredi 28 avril 2021 a été une journée marquée par des manifestations des confessions religieuses pour implorer de Dieu le retour de la paix dans la partie orientale.

La journée a débuté par une procession au rythme de la fanfare, de l’église de la 8ième CEPAC Lubiriha au marché des vivres via le carré douanier.
Tous vêtus en habits de couleur blanche, signe de la paix, chrétiens et musulmans ont été unis pour la même cause : ’’ prier pour le retour de la paix.’’

Une foule immense des fidèles étaient derrière leurs pasteurs pendant la procession qui a chuté au marché des vivres dont l’esplanade a servi de cadre pour un culte œcuménique qui scellé cette journée dite de prière en faveur du retour de la paix à l’Est de la RDC, et particulièrement dans la région de BENI.

L’orateur du jour, le pasteur Alliance Malekeo, a tiré le message du livre d’Esaïe 57 : 14-20. Dans sermon, l’orateur a appelé les participants à affermir leur foi en Dieu qui, seul donne la vraie paix ; et ne peut jamais oublier les siens : «  Dans le livre d’Esaïe, Dieu dit :’’ j’habite dans le lieu élevé, dans la sainteté; mais je suis avec l’homme contrit, l’homme humilié a fin de rallumer son esprit et son cœur ; pour la cause de la RDC, Dieu ne va pas se taire.’’, a-t-il expliqué.

Les autorités sécuritaires et politico-administratives ainsi que coutumière du groupement Basongora, dans le secteur de Ruwenzori en territoire de Beni ont pris part à ce culte.
Prenant tour à tour la parole, ces autorités ont exprimé leur vœu de voir la paix et la sécurité à l’Est du pays. Elles ont cependant indiqué, qu’au-delà de l’implication de Dieu, la population et les services de sécurité doivent conjuguer ensemble pour mettre fin à l’insécurité dans la région.

Pour marquer d’une pierre blanche cette journée de prière, certains habitants ont séché leurs activités au centre commercial de Lubiriha où plusieurs portes des maisons de commerce sont restées fermées jusque dans la soirée.

Serge Mulimani

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.