vendredi, décembre 9

Général Péter Cirimwami sur le sit-in des élèves à la mairie : « Il n’y’a aucune raison d’exiger la présence du président Félix Tshisekedi à Beni »

Le commandant des opérations SOKOLA 1 grand Nord continue à s’opposer sur la présence des dizaines d’élèves, qui sont en sit-in illimité à la mairie, pour exiger l’arrivée du président, Félix Tshisekedi à Beni, province du Nord-Kivu dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Le Général Major Péter Cirimwami, l’a dit mardi à www. rtr-beni.net.

Pour lui, les enfants s’exposent à un grand risque sécuritaire, en observant un sit-in à la mairie. Le général major Péter Cirimwami craint des éventuelles attaques des rebelles ougandais de Forces Démocratiques Alliées (ADF), qui pourraient cibler les élèves et écoliers. A l’en croire, il n’y’a aucune raison d’exiger la présence du président Félix Tshisekedi à Beni.

« Nous comme l’État nous avons décliné toute responsabilité dans cette affaire car nous avons appelé les enfants à quitter là bas puisque il y’a un risque. Les enfants eux-mêmes ont arrêté un maï maï qui venait d’infiltrer le groupe. Nous ne savons pas son intention, voilà pourquoi nous disons que c’est un risque que les enfants ont pris en dormant à l’extérieur, ils doivent rentrer chez eux les cours ont commencé . L’autre fois ils ont grevé à cause des mesures de la COVID-19 alors cette mesure n’existe pas pourquoi ils grèvent? Il n’y a aucune raison. J’ai appris qu’ils exigent la présence de Félix Tshisekedi, pour qu’ils rentrent chez eux alors qu’il ( nldr président de la république) qu’il vienne faire quoi », a expliqué le général major Péter Cirimwami.

Le maire intérimaire sollicite à ces enfants de quitter l’hôtel de ville, qu’ils envahissent. Tout en affirmant que ces derniers sont manipulés par des mains noires , Muhindo Bakwanamaha, rassure que, le président de la république travaille sur la question sécuritaire de Beni.

« Que chaque parent dont son enfant est à la mairie qu’il vienne le récupérer pour l’amener à l’école. Une personne qui fait étudier ces enfants en Europe où à Kinshasa peut vraiment demander aux enfants d’autrui de venir perdre leur temps à la mairie? C’est bon d’exiger la présence du président mais pour qu’il soit là il faut un programme. Il n’est pas comme nous, qui décidons d’aller à Kasindi et on y va mais le président ne travaille pas comme ça »,a-t-il fait savoir.

Dans un communiqué publié dimanche soir 25 avril 2021, le porte-parole de l’armée à Beni, le lieutenant Antony Mwalushayi, avait alerté sur une probable attaque des assaillants, qui viserait la mairie de Beni, où les enfants sont en sit-in. Le parlement d’enfants qualifie cette révélation d’une simple intimidation pour vouloir leur chasser à la mairie.

Jonathan Kataliko

Partager

1 Comment

  • Arsène BAHATI CIZUNGU BLAISE

    Si le chargé des operations sokola 1 admet qu’il represente felix tshisekendi; il doit mener des operations pour eradiquer l’insecurité; les élèves en sit in a la mairie de Beni sont en securité car il est là entant que commandat ayant encharge les operations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *