dimanche, août 14

Beni : Ce que pense le député Jadot Mangwengwe sur le trafic présumé des munitions de guerre

Selon le député national Jadot Mangwengwe, le lieutenant-colonel au sein des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), Zima Tshutshule de la 32ème brigade basé à Oïcha/ Matombo, a été arrêté, dimanche 14 mars 2021, par les services des renseignements militaires dans un présumé trafic des munitions de guerre à Beni.

Cet élu de Beni-Territoire indique que, cet officier chargé de la logistique de la 32ème brigade a été arrêté avec son adjoint, mais également un conservateur du Parc National des Virunga (PNVi), celui de Garamba et le chauffeur de la Société Brasimba en ville de beni. Tous ont été appréhendés avec 60 caisses de munitions PKM, 17 caisses de munitions de AK 47, 5 caisses de munitions 12.7, qui donne un cumul de 82 caisses.

D’après les informations livrées par cette source, ces officiers seraient impliqués dans le ravitaillement régulier des groupes armés encore actifs, dans la province du Nord-Kivu, et dans celle de l’Ituri, où les populations civiles sont entrain d’être massacrées, chaque jour, par les combattants d’Allied Democratic Forces (ADF) et ceux de la CODECO.

Il estime en outre que, désormais, les autorités congolaises doivent savoir qu’il est pratiquement impossible d’imposer la paix dans le Kivu et l’Ituri, aussi longtemps que les collaborateurs des ennemis seront dans officiers militaires, sans chercher de la paix.

Il appelle, cependant, l’auditeur militaire de la Cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu à approfondir ses enquêtes en vue de remonter la filière de cette bande des réseaux mafieux au sein des FARDC qui approvisionnent en munitions les ADF et dautres groupes armés, dans l’Est de la République Démocratique du Congo et vite procéder à l’arrestation de tous ceux qui sont impliqués, de près comme de loin, quelles que soient leurs casquettes.

Rédaction

Partager

1 Comment

  • Ir Héritier BEDICO

    Je pense que Jado mangwenhe relate seulement le fait. Nous pensons qu’il doit savoir qu’il ne plus journaliste pour qu’il informe aux gents. Il doit plutôt nous dire à sa qualité d’un élu du peuple venu de cette province,ce Territoire, qu’est ce qu’il a entrepris comme démarche pour étouffer cette complicité des autorités ? Dans ces arrestations,quel a été sa contribution ? Voilà ce qui serait essentiel pour nous. Mais les radio locales ont déjà diffusées cette information avec plus des détails plusque la manière dont il est entrain de le dire ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.