jeudi, août 18

RDC-Beni: l’ICCN nie sa participation dans la vente et le trafic présumé des armes

L’affaire présumée de vente et trafic des armes et munitions de guerre par certains officiers supérieurs de l’armée congolaise et quelques membres de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), a fait grand bruit, dans la région de Beni, au Nord-Kivu, dans l’Est de la république démocratique du Congo.

Dans un communiqué publié ce jeudi 18 mars 2021, l’ICCN réfute ces allégations. Le responsable provincial de cette organisation, dénonce d’ailleurs certains conspirateurs (ndlr collaboration avec les groupes armés) qui attribuent cet acte illégal aux agents du parc national des Virunga. L’ICCN demande que la lumière soit faite dans ce dossier.

Ci-dessous la réaction de l’ICCN (Communiqué) :

Lundi dernier, la justice militaire a arrêté quelques officiers des Fardc, de l’ICCN et des civils. Ils sont accusés dans la vente et le trafic présumé des armes et des munitions de guerres.

Jonathan Kataliko

Partager

1 Comment

  • Iccn est lui meme collaborateur avec Joseph kanambe pour tuer ses eho gardes, rutsuru des ambuscades orchestres par leur complicite….Mutsora a eberger des m23 venants de l,Uganda puis a signer fortfait sur vies de Innocents peuples de nzenga kasusu,dont le journalist etait kidnape et autres otages …Demeraude est trop criminel avec kanambe !! Les fourmis sont souteraines les hommes savent Notre adage nande.Mon appel trop c,est trop on va tuer tous ces consevateurs et leurs troupes. ,,La situation de rwenzori est inguiettante suite àla complicite Iccn.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.