dimanche, novembre 27

Beni-Cacao : « Ceux dont leurs produits sont bloqués à la frontière pour non payement des droits dus doivent se conformer aux dispositions légales et réglementaires à la matière  » (Jean-Lucien BUSSA)

Selon le ministre du commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa qui accusait réception de la lettre du 10 juin 2021 lui adressée par monsieur l’administrateur délégué de la fédération des entreprises du Congo, FEC en sigle, tous ceux dont leurs produits sont bloqués à la frontière pour non payement des droits dus, doivent se conformer aux dispositions légales et réglementaires à la matière.

Jean-Lucien Bussa ajoute qu’il possède des informations qui indiquent que, la majorité de producteurs et exportateurs qui bénéficient de l’encadrement de l’Office nationales des produits agricoles du Congo, l’ONAPAC en sigle, payent régulièrement leur du à cet office de l’État congolais, cependant une catégorie d’exportateurs, principalement un seul, implanté à Beni s’oppose au paiement en avançant toute sorte de motifs.

« Pour ma part, j’estime que l’Office nationale des produits agricoles du Congo, ONAPAC en sigle, en tant que établissement public créé conformément à la loi, a besoin des ressources qui sont essentiellement constituées des taxes parafiscales et redevances pour son fonctionnement », a précisé Jean-Lucien Bussa, ministre congolais du commerce extérieur qui invite tous les producteurs et exportateurs de Beni de se conformer aux dispositions prescrites par le gouvernement de la République Démocratique du Congo à travers l’Office nationales des produits agricoles du Congo, ONAPAC en sigle.

La rédaction

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *