samedi, mai 25

A en croire, le Parquet général près la Cour de cassation, la commission électorale nationale indépendante, CENI s’engage à transmettre dans les meilleurs délais les preuves contre les candidats députés nationaux invalidés.

Firmin Mvonde a échangé, mercredi 17 avril 2024, avec la secrétaire exécutive nationale de la Centrale électorale, Marie-Josée Kapinga.

Elle a reconnu n’avoir pas transmis à l’office, les éléments techniques probants et individuels ayant milité à l’invalidation desdits candidats, dit son conseiller en communication, contacté par Barick Buema de radio Top congo.

« Elle attribue ce retard aux nombreuses sollicitations judiciaires dans les juridictions où ses agents comparaissaient à titre de renseignants », précise Jonathan Longonda.

Bienvenu Katava

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *