jeudi, octobre 28

Beni : l’éradication du shilling ougandais à Kasindi se heurte au problème de la rareté des petites coupures des francs congolais

Depuis le mercredi dernier, l’administrateur militaire du territoire de Beni a interdit la circulation et la consommation du shilling ougandais, une monnaie étrangère, sur le sol congolais à Kasindi, à la frontière entre la République Démocratique du Congo et l’Ouganda.

Soutenue par le service local de l’économie nationale et le fonctionnaire délégué de Kasindi, cette mesure de l’autorité territoriale a été bien accueillie par les habitants de Kasindi, qui ont pour cette fois, accepté qu’il faut consommer la monnaie nationale, le franc congolais.

Cependant, il s’observe un problème sur le marché. « Il n’y a pas à Kasindi une masse monétaire suffisante pour faire échec à la circulation de la mauvaise monnaie, et les petites coupures, notamment les billets de 50 Fc, 100Fc et 200Fc sont rares, ce qui ne facilite pas la tâche aux commerçants qui se sentent parfois obligés de recourir au shilling ougandais », ont déploré certains commerçants ce lundi 20 septembre à la rédaction de www.rtr-beni.net.

A eux d’ajouter que : » Nous fixons le prix en franc congolais et nos clients négocient désormais en franc congolais, mais le problème c’est parfois on manque des petites coupures; Quand un client vient avec le dollar américain, il nous arrive de fois de manquer des francs congolais pour le rembourser. Le franc congolais, bien que nous l’utilisons désormais, il est encore trop peu sur le marché ».

De son côté le chef du service de l’économie nationale reconnaît cette difficulté. Kambale Muhasa a néanmoins indiqué qu’une solution sera trouvée dans un bref délai.

 » Nous félicitons d’abord la population de s’être appropriée l’éradication du shilling ougandais. Nous avons aussi constaté qu’il y a une faible masse monétaire et la quasi rareté des billets de 50, 100 et 200 franc congolais. Cependant, je peux rassurer qu’ici dans deux jours, nous allons éjecter ces billets sur le terrain. J’ai rédigé un rapport technique à ma hiérarchie, et d’ici deux jours, la solution sera trouvée « , a-t-il rassuré.

Il faut noter que le shilling ougandais est consommé depuis plusieurs décennies sur le sol congolais, allant de Kasindi à Mutwanga, chef-lieu du secteur de Ruwenzori. Mais avec la lutte des autorités de l’État, cette monnaie ne reste consommée qu’à Kasindi.

Serge Mulimani

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *