vendredi, septembre 24

Beni : le service de l’économie de Kasindi ne lâche pas prise malgré des échecs dans l’éradication du shilling ougandais

A plusieurs reprises, les autorités étatiques du groupement Basongora ont arrêté des mesures pour éradiquer la circulation et la consommation du shilling ougandais, une monnaie étrangère qui est consommée depuis plusieurs décennies sur plus de 30 km du territoire congolais allant du poste frontalier de Kasindi.

Cependant, ces mesures n’ont pas abouti au résultat attendu, celui de retirer cette monnaie étrangère de la circulation sur le territoire congolais. Cet échec est attribué à l’État congolais à travers son service de l’économie nationale, estime le vice président de la Fédération des Entreprises au Congo FEC Kasindi, Monsieur Kambale Kalengya Profil qui déplore que ces mesures n’ont pas été suivies des mesures d’application et d’accompagnement.

« Cet échec est à attribuer à l’État congolais à travers son service de l’économie nationale. J’ai proposé au chef de ce service de constituer une équipe d’experts externes au service de l’économie pour étudier la masse monétaire qu’il faut pour chasser le shilling ougandais ; il faut que les banques locales nous rassurent de la masse monétaire en franc congolais qui doit entrer en circulation, et que les cambistes soient placés à la frontière avec des francs congolais pour donner des francs congolais aux Ougandais qui viennent au Congo », a-t-il dit.

De son côté, le chef local du service de l’économie s’est justifié que son service à lui seul ne peut pas éradiquer cette monnaie qui domine le flux économique et monétaire à Kasindi. Quoi qu’il en soit, Kambale Muhasa ne compte pas lâcher la décision du gouvernement congolais. Il a indiqué qu’il a entrepris d’autres moyens pour retirer le shilling ougandais de la circulation, il ne peut en effet compter sur le soutien de l’autorité locale.

« J’ai eu à m’entretenir avec les gestionnaires des banques et coopératives locales, j’ai rencontré les cambistes et ensemble nous avons pris des mesures qui vont aider à éradiquer le shilling ougandais. Nous devons nous rassurer que nous avons une masse monétaire pour chasser le shilling ougandais. Aussi, mercredi prochain, nous allons réunir toutes les couches sociales avec le fonctionnaire délégué pour prendre des mesures qui s’imposent », a-t-il indiqué.

A noter que, à Lume, Rugetsi et Masambo, les opérations de traque de cette monnaie étrangère récemment lancées par l’autorité territoriale avec la collaboration des autorités locales, ont permis de diminuer sensiblement sa circulation. A Kasindi, cependant, elle continue à dominer dans les échanges économiques et commerciaux.

Il faut noter qu’à part les autorités étatiques, des mouvements citoyens de Kasindi ont plusieurs fois dénoncé la consommation du shilling ougandais sur le sol congolais, mais toutes leurs démarches n’ont pas payé pour l’instant.

Serge Mulimani

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *