vendredi, septembre 30

Sud-Kivu : la population à répondu massivement a l’appel d’une journée “ville et territoire morts” des forces vives pour exiger le départ immédiat de la MONUSCO à Baraka et Fizi

Les activités socio-économiques tournent au ralenti lundi 08 août 2022 en territoire de Fizi et ville de Baraka au Sud-Kivu, la population répond en grande partie à l’appel de la journée ville et territoire morts décrétée par les coordinations de la Société civiles forces vives et la Nouvelle Société Civile en collaboration avec les bureaux de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), qui exigent sans délais le départ de la Mission d’organisations des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) sur le sol Congolais en général, particulièrement en territoire de Fizi et en Ville de Baraka au Sud-Kivu.

Les marchés, Boutiques et magasins aussi d’autres maisons de commerces sont fermés depuis le matin de ce lundi et pas de circulation des engins roulant sur tous les axes routièrs, de institutions supérieures sont sans mouvement habituels, seuls des agents de l’Etat sont visibles à Baraka dans leurs lieux de services, répondant au message de l’autorité urbaine qui a réservé des sanctions disciplinaires aux fonctionnaires de l’Etat qui boycotteront le travail suite à cette journée dite ville et territoire morts décrétée.

La Société civile et la FEC du territoire de Fizi et de la ville de Baraka dans sa lettre d’information de son action citoyenne adressée aux deux autorités des entités précitées, dont avons une copie à notre rédaction indiquent que, leur action est non violente conformément à la Constitution du pays, ainsi ils recommandent et exigent c’est qui suit :

  1. Le retrait sans condition et le départ immédiat de la MONUSCO sur le Sol Congolais en général et en particulier en territoire de Fizi et ville de Baraka en particulier;
  2. La fermeture sans délais de toutes les bases de la MONUSCO en territoire de Fizi et en ville de Baraka et l’évacuation de son personnel civil et militaire;
  3. A l’Etat Congolais, d’appuyer les actions de la Société Civile dans le sens de rapprocher son partenaire, la MONUSCO afin qu’elle s’inscrive dans la logique de libérer sans condition le sol Congolais dans un délais record. Mais aussi, l’Etat Congolais doit sécuriser la population et leurs biens conformément à la constitution, pendant cette période de la journée ville morte. Et de confirmer que, ces actions citoyennes seront régulièrement organisées et communiquées à la population jusqu’à l’obtention du départ effectif de la MONUSCO.

La Société civile de Baraka et Fizi aussi la Fédération des entreprises du Congo (FEC) de cette partie du Sud-Kivu lancent leurs actions citoyennes contre la présence de la MONUSCO, deux (2) jours avant la tenue de celle de la coordination provinciale de la société civile qui décrète à partir du mercredi 10 août 2022, trois (3) journées dites “Province Morte” pour demander toujours le départ de la MONUSCO en RD Congo.

Rappelons que, c’est depuis le 25 août dernier que des actions citoyennes contre la MONUSCO ont commencé en province du Nord-Kivu après s’en est suivi la ville d’Uvira au Sud-Kivu occasionnant de pertes en vies humaines et des dégâts matériels entre les deux côtés.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.