mardi, novembre 29

RDC : l’ONU soutient la création d’une commission parlementaire d’enquête sur l’insécurité dans l’Est

RDC : l’ONU soutient la création d’une commission parlementaire d’enquête sur l’insécurité dans l’Est

Dans une conférence de presse ténue ce jeudi 15 Avril courant à Beni au Nord-Kivu, la cheffe de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo (MONUSCO), Bintou Keita a salué l’initiative parlementaire de créer une commission d’enquête sur la situation d’insécurité dans la partie Est et Nord-Est de la république démocratique du Congo.

Cette commission va enquêter sur les massacres des civils que la cheffe de la MONUSCO qualifie de  » Barbares et odieux ». A la fin de ce travail parlementaire, les membres de cet organe fourniront des recommandations à soumettre au gouvernement de manière à mettre terme à l’insécurité dans la région de l’Est du Pays notamment à Beni, en Ituri et au Sud-kivu.

« Je salue l’initiative parlementaire de créer une commission d’enquête sur la situation d’insécurité dans la partie Est et Nord-Est de la république démocratique du Congo dans l’objectif de formuler les recommandations contribuant à la restauration de la stabilité et de l’autorité de l’État dans ces provinces. Les Nations sont prêtes à apporter tout leur soutien aux travaux de cette enquête », a-t-elle expliqué.

La cheffe de la MONUSCO a aussi dénoncé le comportement de certains Politiciens qui manipulent la population en vue de s’attaquer à la mission onusienne.

« Ne vous laissez pas abusés si une guerre asymétrique se joue avec les ADF, une guerre psychologique est aussi en cours avec pour armes les intox, les mensonges, les calomnies diffusées sur les médias sociaux pour faire douter la population de l’identité du véritable ennemi. J’en appelle à la responsabilité de tout le monde. J’en appelle aussi aux Politiciens qui pensent se faire élire en 2023 devant les souffrances de population, Beni demande et mérite une trêve partisane et que toute les forces politiques travaillent ensemble afin de restaurer la paix et la sécurité avec les institutions nationales et provinciales sans arrière pensée politicienne », a conclu madame Bintou Keita, qui dénonce les violences et intimidations contre le personnel de la Monusco à Beni.

Le parlement Congolais a mis en place depuis Avril une commission parlementaire d’enquête sur la situation d’insécurité dans l’Est du Pays. Les populations de l’Ituri, du Sud-kivu et de Beni sont devenues vulnérables suite aux attaques des groupes armés locaux et étrangers.

Réaction au départ de la Monusco

« Ce ne sont pas les manifestations qui nous feront partir de la RDC », la diplomate réagissait ainsi aux manifestations populaires lancées à Beni pour demander le départ de la Monusco, qui est devenue indésirable.

Rédaction

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *