jeudi, juin 13

Phénomène “Sangabalende” dans le Ruwenzori : les services de sécurité et les forces vives peaufinent des stratégies pour y mettre fin

Une réunion en caractère sécuritaire s’est tenue en commune de Bulongo dans le territoire de Beni le mercredi 26 janvier 2022 au temple de l’Eglise catholique saint André Kaggwa.

Ce cadre d’échange a mis autour d’une même table les acheteurs des produits agricoles, les agriculteurs et les services de sécurité pour se fixer sur la réglementation de la traçabilité des produits agricoles surtout le cacao, à la base de vol dans les champs par des jeunes dits “Sangabalende.

Au cours de ces assises, il a été convenu que tout planteur comme acheteur de cacao doit être bien identifié et un document livré par les autorités compétentes doit être perçu, il a été également décidé que toute balance illégale sera traquée pour décourager ces jeunes.

Les autorités civiles et militaires présentes dans cette réunion ont promis exécuter toutes les recommandations prises au cours de ces échanges.

Rappelons que cette rencontre a été convoquée par la société civile locale en connivence avec le bourgmestre de l’entité.

Contexte

Le phénomène “Sangabalende” prend de l’ampleur dans plusieurs villages du secteur de Ruwenzori, ce groupe de jeunes est constitué essentiellement des voleurs des produits champêtres surtout le cacao.

Ces jeunes sont accusés d’user le même mode opératoire similaire à celui des rebelles d’Allied Democratic Forces (ADF) pour effrayer les propriétaires des champs qui pensent à une présence des ADF, des morts et blessés sont régulièrement documentés après le forfait de ces jeunes identifiables dans la région.

Fred Mastaki Rex

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *