jeudi, février 29

Nord-Kivu : l’OCHA s’inquiète de l’escalade des violences armées

Le Bureau du Coordonnateur humanitaire en République démocratique du Congo s’inquiète de la situation sécuritaire qui se laisse voir dans plusieurs agglomérations dans les zones contrôlées par les combattants M23 au Nord-Kivu.

« La communauté humanitaire est profondément troublée par les graves atteintes au droit international
humanitaire commises ces derniers temps, avec des combats ayant coûté la vie à de nombreux civils, dont des femmes et des enfants, notamment à Mweso, où un bombardement dans un quartier résidentielle 25
janvier a causé la mort de 19 personnes et blessé plus de 20 personnes
« , a déclaré M. Lemarquis cité dans un communiqué.

Les parties au conflit sont rappelées à leur devoir de protection des populations civiles. Celles-ci ne sauraient être la cible des combats et ont le droit de recevoir les secours appropriés. Les conséquences humanitaires de l’intensification récente des violences sont alarmantes.

« Le soutien aux processus politiques en cours est indispensable pour que la paix et la stabilité puisse revenir dans l’Est de la République Démocratique du Congo. Les populations éprouvées par des décennies de souffrances aspirent légitimement à vivre en sécurité », a rappelé Bruno Lemarquis.

Paluku D.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *