jeudi, mars 23

Nord-Kivu : les FARDC dénoncent la violation du cessez-le-feu par M23/RDF

Le Mouvement du 23 Mars, M23/RDF foulent au pied les appels à la cessation des hostilités lancées par les différentes organisations sous régionales, régionales et Internationales. Ce sont les Forces Armées de la République Démocratique du Congo qui alertent une fois de plus l’opinion tant nationale qu’internationale sur des récurrentes violations du cessez-le-feu par les M23/RDF.

Le message est contenu dans un communiqué de presse rendu public portant numéro 01/8/CAB/PP/23 dont la rédaction de rtr-beni.net dispose d’une copie.

Ce communiqué signé samedi 18 mars 2023 par le porte-parole du gouverneur de province du Nord-Kivu, le lieutenant colonel Ndjike Kaiko Guillaume, précise qu’en date du 17 et 18 Mars 2023, cette coalition terroriste s’est illustrée par des attaques des différentes positions des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) notamment à Mpati, Kabaya, Nyabibwe, Kadirisha, Rubare, Nyamimanzu dans la chefferie des Bahunde en territoire de Masisi et les
affrontements sont en cours.

Pour ce faire, les forces loyalistes Congolaises en appellent pour une énième fois la
Communauté Internationale, l’East African Community/RF, le Mécanisme Conjoint de vérification Élargie ainsi que le Mécanisme Ad Hoc de vérification de se saisir d’urgence de cette situation et d’en
tirer les conséquences qui s’imposent.

Toutefois, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo restent déterminées à défendre l’intégrité du territoire national et à
mettre à l’abri des actes terroristes et barbares du M23/RDF, la population des zones menacées, poursuit ce communiqué.

Communiqué

Moïse MADUSU

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *