dimanche, mars 3

Nord-Kivu : le vice-gouverneur appelle la population de Mangina à renouveler sa confiance avec l’armée pour pérenniser une paix durable

La population de la commune rurale de Mangina, entité située a 30 km à l’Ouest de Beni ville sur la RN 44, en territoire de Beni au Nord-Kivu appelée à renouveler sa confiance aux forces armées de la république démocratique du Congo afin de pérenniser une paix durable dans cette municipalité après un moment des troubles à l’ordre public.

Cet appel a été lancé à Mangina mardi 06 février 2024 par le vice-gouverneur du Nord-Kivu, le commissaire divisionnaire Ekuka Romuald lors d’une visite d’itinérance effectuée le même jour à Mangina.

La deuxième personnalité du Nord-Kivu est venue échanger avec les représentants des différentes composantes de la société civile de Mangina, dans le cadre de s’acquérir de la situation qui a émaillé depuis le mois de décembre 2023 jusqu’à janvier 2024 la commune rurale de Mangina marqué par des troubles entre la population et les services de défenses.

« En tant qu’autorité politico-administrative, des informations qui sont prévenues font état qu’il y a eu des troubles à l’ordre public à Mangina, où les enfants de Mangina se sont battus avec les forces de défense faisant des morts côté civils et armés, des maisons pillées. C’est ainsi que nous sommes venus réconcilier les deux parties pour une probable reprise d’une paix durable et dialogue social », a indiqué l’exécutif provincial.

Notons que le vice-gouverneur du Nord-Kivu a été accompagné d’une forte délégation notamment l’administrateur militaire du territoire de Beni Ehuta Omeonga Charles, le commandant district PNC territoire de Beni le colonel Mbala Célestin, le maire intérimaire de la ville de Beni, le commissaire supérieur principal Nyofondo Te-kodale Jacob et plusieurs autres autorités politico-administratives dans le secteur opérationnel Sokola 1 grand Nord.

Soulignons pendant ces échauffourées à Mangina il y a eu des civils tués à bout portant mais aussi des maisons vendalisée et incendiées.

Yves Romaric Baraka

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *