jeudi, février 2

Nord-Kivu : la 31ème édition de 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes lancée à Goma

Le gouvernement provincial du Nord-Kivu a procédé vendredi 25 novembre 2022, au lancement de la 31ème édition de seize (16) jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et jeunes filles.

Axée sur la thématique “Unissons tous ensemble pour la protection et la prévention des violences faites aux femmes et jeunes filles dans le contexte des conflits au Nord-Kivu”, cette activité a été lancée à Goma par le vice-gouverneur de province. Prenant la parole, le commissaire Divisionnaire Rémy Ekuka Lipop a reconnu les violations de droits humains dont sont victimes les femmes et jeunes filles dans la province du Nord-Kivu.

L’autorité provinciale a invité tous les partenaires de l’État au niveau de la province à s’inscrire dans la logique du plan provincial pour une intervention bien coordonnée.

« Le chemin à parcourir est encore long, il ne peut être raccourci que par la volonté estimée des uns et des autres d’un engagement ferme de regarder la précarité de la situation sécuritaire en province du Nord-Kivu. Les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu ont connu des massacres et complice semblant commis par les groupes armés et donc les principales victimes sont des femmes les enfants et autres personnes vulnérables. J’encourage énormément le cadre permanent en décembre et de collaboration des structures impliquées dans la lutte contre les violences basées sur le genre au Nord-Kivu. J’invite tous les acteurs et partenaires de l’État présents en province à s’inscrire dans la logique du plan provincial pour une intervention bien coordonnée afin d’améliorer la qualité des interventions, c’est en ce moment mesdames et messieurs distingués participants au nom de son excellence Monsieur le gouverneur de province que je lance officiellement la campagne de 16 jours d’activisme« , a indiqué le Vice-gouverneur du Nord-Kivu.

De l’autre part, le bureau de l’UNFP au Nord-Kivu plaide pour l’implication de tous les membres de la communauté pour mettre fin à toutes les formes de violence dont faites aux jeunes filles et femmes.

« Les violences faites aux femmes et filles dans toutes leurs formes représentent un obstacle en terme de plein accès à leurs droits sociaux civiques, politiques économique et l’atteinte des objectifs de développement durable. Cette année au niveau international, vous avez déjà entendu le thème de la campagne, au niveau de la province, du pays et au niveau international. Ces thèmes sont une invitation à la mobilisation et l’engagement continu de tout et chacun dans la prévention et la lutte contre toutes les formes de violence. Pour y arriver, l’application des hommes et des garçons, les leaders traditionnels et chef coutumiers est crucial pour changer le narratif et être des acteurs de changement à travers la masculinité positive nous pouvons tous agir pour donner du pouvoir aux survivants, prévenir les actes de violences basées sur le genre et protéger le droit des femmes« , a noté le représentant de l’UNFP, dans cette activité.

Pendant seize (16) jours, plusieurs activités allant dans le cadre de la lutte contre les violences dont sont victimes les femmes et jeunes filles se tiendront en province du Nord-Kivu.

Jocel Biryeka, depuis Goma

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *