dimanche, mars 3

Nord-Kivu : des bombes larguées par les éléments du M23 ciblent la ville de Goma

Deux (02) bombes sont tombées sur la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, dans la journée du mercredi 07 février 2024. La première bombe est tombée au quartier Mugunga dans un marché local communément appelé Kisoko à partir de 6h30 minutes.

Des sources sur place renseignent qu’aucun dégât matériel et humain n’a été enregistré, mais neanmoins, cela a crée une psychose dans le chef de la population.

« Cette bombe est tombée à 6 heure 30, personne n’a été tuée. S’il y avait une maison, beaucoup de personnes seraient mortes. Dieu existe et nous a épargné de cela, surtout que ça n’a pas explosé. Que le président s’implique car nous n’allons pas vivre ainsi, dans une psychose. Tu pars à l’école sans savoir si tu vas rentrer, nous sommes insecurisés vraiment », déplore un habitant, rencontré sur le lieu de l’incident.

Vers 13h12 minutes du même mercredi 07 fevrier, une autre bombe est bombée toujours dans la ville de Goma, cette fois-ci dans le quartier Lac Vert. Dedesi Mitima, chef de cette entité a fait savoir que la bombe est tombée dans une parcelle vide. Pour rappel, la semaine précédente, une autre bombe est tombée sur la ville de Goma, dans le quartier Mugunga, blessant ainsi une personne du troisième âge.

Face à cette situation, les acteurs de la société civile demandent aux autorités militaires de prendre des stratégies urgentes pour stopper la menace.

Dans un communiqué rendu public, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARD) indiquent que ces deux (02) bombes qui sont tombées sur Goma, “ont été larguées par les terroristes du M23”, ciblant ainsi des civils et qui n’ont pas heureusement causé de pertes en vies humaines.

Cependant, les forces loyalistes s’activent à déjouer des attaques simultanées lancées ce même jour par les M23, en profondeur de la cité de Sake, a fait savoir le Lieutenant-Colonel Ndjike Kaiko Guillaume, porte-parole des FARDC en province du Nord-Kivu.

Jocel Biryeka, depuis Goma

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *