dimanche, mars 3

Beni : des journées «ville morte» illimitées décrétées par la société civile de Kasindi pour exiger la relève des policiers et militaires

Les forces vives de Kasindi, dans le groupement Basongora, en territoire de Beni au Nord-Kivu décrètent des journées «ville morte» illimitées dès ce jeudi 08 février 2024 pour exiger la relève des policiers et militaires commis dans cette cité frontière avec l’Ouganda.

Cette mesure a été décidée mercredi 07 février 2024 à l’issue d’une assemblée extraordinaire sur la situation sécuritaire très préoccupante dans cette cité qui connaît depuis des jours des incursions et meurtres orchestrés par des hommes armés vêtus en tenue policière ou militaire, selon les victimes.

Pour cette cause, les activités socio-économiques et douanières seront paralysées à part les activités scolaires, champêtres et médicales qui devraient être elles aussi suspendues si leurs revendications ne sont pas prises en compte.

 » Toutes les maisons de commerce seront fermées. Aucune traversée à la frontière. Seules les activités scolaires, champêtres et les officines pharmaceutiques pourront œuvrer. Nous exigeons la relève de tous les policiers et militaires qui sont incapables de nous sécuriser« , a dit Marcel Mbasa Musubao, président de la société civile au sortir de cette assemblée.

Notons qu’il ne passe presqu’une nuit sans qu’on déplore à Kasindi des cas d’incursions nocturnes des hommes armés. Dans la nuit du mardi au mercredi 07 février, un opérateur économique des produits de télécommunication Airtel a été assassiné dans sa maison au quartier Muvingi de Kasindi.

Serge Mulimani Kalinda

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *