vendredi, décembre 2

Massacres à Beni : Un élu sèche ses activités parlementaires pour compatir avec la population meurtrie

Le député national Kambale Mathe Matthieu est arrivé, dans l’après-midi de vendredi 9 avril 2021, à Beni, province du Nord-Kivu, dans l’Est de la RD Congo.

L’élu du peuple a quitté l’hémicycle, en pleine session parlementaire, pour compatir avec ses électeurs, victimes des massacres répétitifs attribués aux combattants d’Allied Democratic Forces (ADF). L’honorable Mathe Matthieu dit être vivement préoccupé par l’insécurité grandissante dans la région de Beni.

À l’aéroport de Beni/Mavivi, le député Mathe Matthieu a indiqué que son séjour à Beni s’inscrit aussi dans le cadre de restituer à ses électeurs les résultats de son travail abattu au Parlement.

Le représentant du peuple confirme avoir discuté personnellement avec la Présidence de la République, le Ministre de l’intérieur et la Représentante du Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) en RDC et cheffe de la Mission Onusienne pour la Stabilisation au Congo (MINUSCO), au sujet des manifestations populaires anti-MONUSCO.

En ce qui concerne le présumé trafic des munitions de guerre à Beni, l’honorable Mathe Matthieu a demandé que justice soit faite. À titre de rappel, des militaires, éco-gardes du Parc national des Virunga et des civils ont été récemment transférés à la prison de Ndolo à Kinshasa, dans le cadre des enquêtes menées par le Ministère public. Cela en attendant que leur procès soit organisé.

Rédaction

Partager

1 Comment

  • Il est à remercier et féliciter pour ses compassions,mais ça ne suffit pas pour sa circonscription électorale :il faut bien identifier ceux-là qui sont derrière ses massacres perpétrés même par les fils et filles de Béni. Que nous sachions de quoi ces malfrats ont été corrompus et/ou promis afin d’accepter d’égorger les leurs,quoi normalement mélangés des vrais ADF. Les élus du Nord-Kivu doivent se réunir et se dire certaines vérités sur Béni,son sort et son destin. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *