dimanche, novembre 27

Ituri: le trafic sur la route nationale Nº44 devient difficile entre Ngaka-Biakato

Le tronçon routier Ngaka – Biakato sur la nationale n° 44 en territoire de Mambasa, province de l’ituri est dans un état de délabrement très avancé.

Le calvaire debute à Ngaka près de l’école primaire Biakato où deux gros bourbiers y sont signalés .

En dépassant non loin de Biakato au niveau de LALIYA, là on signale deux autres bourbiers ,l’un sur place et l’autre au niveau du cimetière de Kibauta où reposent à jamais les habitants de Biakato – centre.
Non loin,à Alima en passant par BUTSA, les gros bourbiers empêchent les camionneurs qui se donnent corps et âme à l’évacuation des produits champêtres éprouvent d’énormes difficultés aux vues et aux sus des fameux percepteurs dits de l’Etat sur un axe qui n’existe pas.
Les premiers victimes sont les paysans de tout genre qui , leur produit est vendu à un prix bas.
A titre exemplantif,un régime de bananes est vendu entre 1000 et 2500fc, son transport vers Beni- Butembo varie entre 4000 et 5000fc.
Le kilogramme des produits pérennes
dont le cacao est diminué de 0.05$ par kilo à cause de la difficulté liée à l’évacuation.

Maintenant,le trajet Lwemba – Mayuwano c’est le calvaire où depuis quelques années ,on l’on peut trouver des enfants qui n’ont jamais vus les voitures de toute marque car le délabrement date de longtemps.

Les seules véhicules qui y parviennent sont ceux de la marque SURAMBAYA,qui se distinguent dans le transport des planches et quelque fois les produits des champs.

Ce qui fâche , c’est de voir que les agents dit percepteurs de la chefferie Babila -Babombi, de Babila – Bakwanza et du territoire de Mambasa perçoivent au nom de l’Etat sur une route qui n’existe pas sur la cartographie des routes congolaises.
Les nouvelles autorités de la province de l’ituri devront se pencher sur la question car le seul perdant reste le pauvre paysant et le contribuables qui s’acquittent de ses obligations sans contre partie.
L’axe Makeke- Mambasa est la seule route d’intérêt national où la taxe de peage – route s’applique sur les engins roulant dont les motos

Guy Claude

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *