lundi, décembre 5

Etat de siège : paiement de 2.000 USD aux députés provinciaux du Nord-Kivu par le gouverneur, ces derniers démentent

C’était dans une déclaration politique rendue publique ce mardi 17 août 2021 en ville de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu, où ces élus du peuple ont démontré l’inneficacité de l’état de siège ; une période décrétée par le président de la république démocratique du Congo il y’a cent (100) jours.

Ces députés provinciaux sont revenus sur le bilan de cette période spéciale pour faire face à l’insécurité grandissante dans leur province. Selon ce bilan dans les six (6) territoires et les trois (3) que compte la province du Nord-Kivu, quatre cents quarante (440) civils ont été tués, vingt cinq (25) véhicules incendiés, plus de dix (10) motos incendiées à côté de plusieurs villages vidés.

Ces élus provinciaux ont démenti formellement, ce qu’ils qualifient de diffamation sur un paiement de deux mille dollars (2.000 USD) payés chaque fin du mois par le gouvernement provincial.

« Démentons formellement ce mensonge qui frise une diffamation grave et punissable de paiement de 2.000 USD à la fin de chaque mois aux députés provinciaux du Nord-Kivu qui, d’ailleurs, ont vu leur situation sociale se dégrader davantage depuis le début de l’état de siège. Aucun député n’a été bénéficiaire ni du loyer, ni des soins médicaux, ni des frais de transport depuis le début de la législature. Informons l’opinion que même en cas d’amélioration de nos conditions sociales, nous ne nous tairons guerre face aux massacres de nos populations », ont-ils précisé dans cette déclaration.

Ces députés provinciaux ont salué les résultats des enquêtes de l’Inspections Générale des FARDC ayant aboutis à l’arrestation de certains officiers militaires présumés détourneurs des fonds publics alloués aux opérations militaires, des trafics d’armes et munitions aux ADF et autres groupes armes et exigent des audiences publiques à cet effet.

Fred mastaki

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *