jeudi, juin 13

Élection sénatoriale au Nord-Kivu : voici le discours programme du candidat Papy Machozi

Vendredi, 24 mai 2024, le candidat sénateur Papy Machozi a présenté son discours programme devant les élus provinciaux du Nord-Kivu réunis dans la salle plénière de l’assemblée provinciale (BDGL).

Ci-dessous le discours de Papy Machozi.

ALLOCUTION DE MONSIEUR MUMBERE MACHOZI PAPY A L’OCCASION DE LA PRESENTATION DE SA CANDIDATURE AUX ELECTIONS SENATORIALES AUPRES DES HONORABLES DEPUTES PROVINCIAUX

Honorable Président de l’Assemblée Provinciale du Nord-Kivu,
Honorables Membres du Bureau,
Très chers Honorables Députés Provinciaux,

Avant toute chose, permettez-moi de vous remercier sincèrement pour cette belle opportunité que vous m’offrez ce jour afin de me présenter devant vous, représentants légitimes de notre peuple, en ma qualité de candidat Sénateur indépendant.

En effet, en toute humilité, je viens solliciter votre suffrage pour être parmi les quatre dignes fils qui vont devoir représenter notre Province au sein de la Chambre Haute du Parlement de notre pays.

Honorable Président,
Honorables Membres du Bureau,
Très chers Honorables Députés Provinciaux,

L’exercice qui nous rassemble présentement s’inscrit droitement dans la construction de notre jeune démocratie. L’auguste Assemblée que vous constituez en est également une émanation. Et il est de votre devoir, aux termes des dispositions de l’article 104 de notre Constitution, d’élire les Honorables Sénateurs. En ma qualité de candidat, je reconnais humblement que c’est de hautes luttes que vous avez vous-mêmes été élus et que c’est, en grands vainqueurs, que vous occupez les prestigieuses places qui sont les vôtres au sein de ce temple de la démocratie. A cet effet, chers Honorables Députés, vous les victorieux des élections provinciales du 20 décembre 2023, vous méritez mes vives et chaleureuses félicitations.

Je tiens également à complimenter de manière particulière l’Honorable Président ainsi que tous les Honorables Membres du Bureau pour leur brillante élection, en date du 26 avril 2024, à ces hautes fonctions au sein de l’organe délibérant de notre Province. J’ai la ferme conviction que c’est de mains de maître que vous conduirez cette institution provinciale avec l’expérience qui est la vôtre et la main du Tout Puissant.
Honorable Président,
Honorables Membres du Bureau, Très chers Honorables Députés Provinciaux,

Nous sommes à près de 34 candidats et vous pouvez légitimement vous demander qui est ce candidat indépendant à la personne de Mumbere Machozi Papy. Quelle est sa motivation pour briguer le poste de Sénateur ? Et quelle est sa vision pour le Nord-Kivu et l’émergence de notre pays la République Démocratique du Congo ?.

En réponse, je m’appelle effectivement Mumbere Machozi Papy M. Je suis né à Beni, le 11 janvier 1983.Marié à Madame Masika Milonde Joceline Machozi, Père de cinq (05) enfants. J’ai fait mes études primaires et secondaires à Beni même et me suis rendu à Lubumbashi pour mes études universitaires à l’Université de Lubumbashi où j’ai obtenu deux licences. La première en Lettres et la deuxième en Relations Internationales.

Après mes études, je suis resté à Lubumbashi pour des raisons professionnelles tout en gardant mes relations intimes avec ma province où j’ai étendu les réseaux de mes entreprises.

Pour le moment, je suis un entrepreneur, un opérateur économique évoluant dans les secteurs du pétrole, de l’immobilier et du transport. J’emploie un personnel important constitué de plusieurs agents dans mes entreprises.

Honorable Président,
Honorables Membres du Bureau, Très chers Honorables Députés Provinciaux,

L’expérience dans les affaires et dans la gestion du personnel peut bien m’être utile dans cette nouvelle phase de ma vie où je compte contribuer autrement à l’effort patriotique du redressement de la situation actuelle. En ma qualité de candidat indépendant, je voudrais vous rassurer que je reste ouvert à toutes les forces politiques en présence en m’associant avec tous pour que « ça marche ».

J’ai toujours considéré que les divisions politiques et les multiples intrigues qui vont avec fontpartie, à mon humble avis, de ce qui nous bloque. Sur le terrain, dans vos circonscriptions respectives, je serai à vos côtés car n’étant pas lié par des limites de partis. Je me propose à vous afin que, par votre suffrage, nous puissions faire ensemble, en bons partenaires, et inventer, tous ensemble, l’autre approche dans la recherche des solutions à nos problèmes communs et de contribuer, en fils et filles d’une même province, à la préservation de notre alma mater, le Nord-Kivu.

Honorable Président,
Honorables Membres du Bureau,
Très chers Honorables Députés Provinciaux,

Mon engagement pour représenter la province au Sénat est pour moi un véritable sacerdoce. Je voudrais me mettre au service de mon pays en général et de ma province, en particulier. En effet, depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours été passionné par la gestion rationnelle de la RES-PUBLICA. Et je suis convaincu que les richesses qui nous ont été dotées par Dieu, en commençant par les hommes, peuvent nous permettre de penser une bonne vie pour chacun de nous. Au sein du Sénat, je compte y contribuer dans la position de législateur.

Aussi, je me suis refusé de croiser les bras devant la situation critique que traverse ma province. A partir de Beni jusqu’à Walikale en passant par les Rutshuru, Nyiragongo et Masisi, la situation sécuritaire interpelle. Difficile de rester assis quand il faut se lever pour unir ses forces à celles des autres pour que « ça puisse changer ». Le Sénat dans lequel je compte siéger, puisque vous me donnerez vos voix, détient sa part de responsabilité.

En somme, notre province compte beaucoup des défis à relever. Pour y arriver, le Sénat doit avoir une voix audible du Nord-Kivu. Je voudrais faire partie de cette voix. En premier lieu, au sein du Sénat, je voudrai être le Sénateur conscient des problèmes auxquels fait face notre province. La priorité reste pour moi le renforcement du vouloir-vivre ensemble. Très Chers Honorables Députés, sur cet espace, notre destin est lié. Nous devons faire ensemble en frères, unis dans notre diversité, et si nous voulons faire le contraire, nous périrons tous ensemble comme le disait Martin Luther King. C’est ensemble que nous devons penser notre présent et notre futur pour que les générations qui viennent puissent un jour dire « ici a vécu un grand peuple ».

Dans cette perspective, je reste convaincu qu’en dépassant les contradictions actuelles, nous serons une source d’inspiration aux autres.

En deuxième lieu, je voudrais représenter valablement notre province en protégeant ses intérêts par les contrôles réguliers et efficaces que j’exercerai à l’égard du Gouvernement, des entreprises publiques ainsi que des établissements et des services publics, conformément à l’article 100, alinéa 2 de la Constitution.

Je promets de légiférer avec intégrité et sagesse. Les lois que je proposerai auront pour but de résoudre les problèmes réels auxquels nous sommes confrontés, avec des solutions pratiques. Il est pour moi hors de question de proposer des lois conflictogènes, des lois qui insécurisent et compliquent davantage la vie aux citoyens ou des lois fantaisistes, déconnectées des us et coutumes Congolais. Enfin, je m’engage à contribuer activement et efficacement à l’orientation de la politique du Gouvernement.

Rassurez-vous, le développement socio-économique du Nord-Kivu est au cœur de mes priorités. Je m’efforcerai de promouvoir des initiatives qui stimulent notre économie, qui créent des emplois et qui améliorent la qualité de vie de nos compatriotes. L’éducation, la santé, la sécurité alimentaire, l’encadrement de la jeunesse, et les infrastructures seront les piliers de ce développement.

Ce développement ne peut être possible sans la paix car c’est la pierre angulaire de tout développement. Dans d’autres provinces, j’ai réalisé que la sécurité et la paix créent les conditions de développement. Elles sont absentes ici chez nous. Je fournirai tous mes efforts pour que le pouvoir exécutif joue efficacement son rôle dans la restauration et la consolidation de la paix ici chez nous afin que chaque citoyen puisse vivre et circuler librement partout sans crainte ni contrainte car c’est inacceptable que des familles entière et sans défense soient obligées de vivre dans des camps de déplacés abandonnant leurs residences respectives puisqu’ils ont fuis la guerre. Leur place n’est pas dans des camps de déplacés avec tous les risques que cela implique. Nous venons d’assister à un drame où des vies innocentes ont été fauchées par des bombes en pleine journée du 03 mai dernier dans le camp de Mugunga. Ça fait trop mal et çadoit cesser.

Une fois élu, comme représentant de la Province du Nord-Kivu, je garderai le contact permanent avec les Honorables Membres de l’Assemblée provinciale aux fins de trouver ensemble des solutions appropriées et durables aux problèmes de notre population. A ce titre, je valoriserai à bon droit les vacances parlementaires, tout en restant à l’écoute des Honorables Députés provinciaux même pendant les sessions parlementaires. Par votre suffrage, nous lions un partenariat de travail. Vous comme Patron et moi comme votre mandaté.

Je ne peux clore mon adressesans jeter un coup de projecteur sur les retards que prennent les rétrocessions du pouvoir central aux provinces. Ces retards des rétrocessions, lesquelles ne sont du reste pas toujours proportionnelles à la capacité contributive de notre province au budget national, freinent dans une certaine mesure le développement de la province du Nord-Kivu. Une fois élu Sénateur, je me battrai pour l’application sans faille de l’article 175, alinéa 2 de la Constitution, qui dispose : « La part des recettes à caractère national allouées aux provinces est établie à 40%. Elle est retenue à la source ».

Et naturellement, cette lutte que je mènerai se cristallisera également autour de l’effectivité de la Caisse Nationale de Péréquation en vue d’assurer la solidarité nationale et de corriger le déséquilibre de développement entre les provinces et entre les autres entités territoriales décentralisées, ainsi qu’il ressort des prescrits de l’article 181, alinéa 2 de la Constitution. Notre province en guerre mérite l’attention permanente des autres.

Honorable Président,
Honorables Membres du Bureau,
Très chers Honorables Députés provinciaux,
Je sollicite votre vote non seulement pour moi-même, mais aussi et surtout pour l’avenir du Nord-Kivu. Ensemble, construisons une province paisible, prospère et unie.

Voter pour moi, c’est voter pour la véritable représentation du Nord-Kivu ;

Voter pour moi, c’est voter la compétence et l’intégrité ;

Voter utile, c’est voter pour votre candidat Mumbere Machozi Papy N°29.

Honorables Députés Provinciaux, Très Chersélusdu peuple,

Toute la province vous regarde et compte sur vous. Ce vote éclairé vous permettra d’écrire en lettres d’or une nouvelle page de l’histoire du Nord-Kivu qui a besoin du changement. Vôtre sens élevédu patriotisme se manifestera en élisant massivement pour moi utile, c’est voter pour votre candidat Mumbere Machozi Papy candidat sénateur N°29 votre humble serviteur de tout le temps

Je vous remercie.

Il sied de signaler que les élections des sénateurs en province du Nord-Kivu, seront organisées, dimanche 26 mai de l’année en cours.

Bienvenu Katava

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *