vendredi, avril 12

Butembo : un présumé bandit brûlé vif par des inconnus à Makuveve

Un nouveau cas de justice populaire s’est enregistré la nuit du vendredi au samedi 02 mars 2024 au rond-point Makuveve, dans la cellule Vulinda du quartier Kyaghala, en commune de Bulengera, ville de Butembo, c’est dans la province du Nord-Kivu.

Il s’agit d’un homme d’une vingtaine d’années qui a été brûlé vif par des personnes non encore identifiées. Les informations recueillies sur place font croire que la victime serait probablement maîtrisé en pleine opération de vol dans cette partie de la ville.

La société civile de cette commune à travers son président John Kameta confirme la nouvelle. Pour cet acteur de la société civile, il est incompréhensible que les citoyens continuent à se livrer à la justice populaire.

« C’est une façon de perdre des traces quand on tue comme ça la personne arrêtée dans des antivaleurs. La manière dont cette personne a été calcinée ne permet plus de voir le visage de cette victime qui ne procède non plus des pièces pour son identification et donc c’est une situation que nous déplorons. Quand vous jetter un coup d’œil sur notre coutume et dans nos lois qui nous régissent mais également dans le livre sacré donc la bible vous ne verrez nulle part où on autorise à mettre fin à la vie de son semblable. Cependant, il nous apprend que la vie est sacrée mais aujourd’hui on tue comme et quand on le veux. C’est vraiment une situation que nous déplorons encore une fois« , a dit John Kameta.

À lui d’ajouter : « …mais nous pensons à notre niveau que la grande erreur reviendrait à l’État Congolais voire aux autorités compétentes ; parce qu’aujourd’hui la sécurité est presque laissée entre les mains de tout le monde qui se réveille alors que si l’autorité de l’État était bien assuréi presque partout ça pouvait déjà faire à sorte que les bandits ne puissent pas avoir par où passer. Mais aujourd’hui la communauté est devenue presque passoire où des bandits se réveillent à temps et contretemps, ils font du n’importe quoi et donc notre message aux habitants de la commune de Bulengera est de ne pas se donner le luxe d’éliminer les vies humaines car il y a des conséquences sur le plan spirituel…« 

Il faut noter que jusqu’à présent, la cause de cette justice populaire, les auteurs ainsi que l’identité de la victime ne sont pas encore connus. Ce cas de justice populaire intervient un mois seulement après celui enregistrénau rond-point Kyaghala dans le même quartier, où une autre personne avait été tuée par des inconnus.

Tsongo Kamala Bin-Phlégon

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *