vendredi, août 19

Beni : « Les alertes relatives aux mouvements des rebelles sur les réseaux sociaux rendent la tâche difficile à l’armée » (Lt A. Mualushay)

Les forces armées de la république démocratique du congo, FARDC déplorent le système d’alerte sur les réseaux sociaux de la population sur les mouvements des rebelles de l’Allied Démocratic forces, ADF.

Ces rebelles dont l’activisme s’est accentué ces derniers jours, surtout en ville de Beni au Nord-Kivu déjouent parfois les pièges de l’armée loyaliste pour commettre d’énormes dégâts humains et matériels.

Le plus souvent, pour alerter sur les mouvements de ces rebelles, la population utilise les réseaux sociaux. C’est ce qu’ a déploré ce samedi 03 juillet 2021 le porte-parole des opérations SOKOLA1. Antony Mualushay qui n’a pas hésité de qualifier l’insécurité qui écume la région de guerre asymétrique, a aussi révélé que cette façon de communiquer de la population ne facilite pas la tâche à l’armée vu qu’elle permet également l’ennemi de prendre ses dispositions. La raison c’est que l’ennemi a ses complices qui sont aussi actifs sur les réseaux sociaux, a argumenté le porte-parole de l’armée dans la région de Beni.

Le lieutenant Antony Mwalushai souhaite plutôt voir la population bien canaliser ses alertes auprès des commandants des différents axes afin de permettre à l’armée d’intervenir à temps utile.

Pour lui, seule une parfaite communication de la population avec son armée peut prévenir les attaques rebelles et faciliter le retour de la paix dans cette région victime des affres de la guerre depuis plus de deux décennies.

Serge Mulimani

Partager

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.