vendredi, septembre 30

Beni : des porteurs des armes blanches tuent une personne à Bulambo-Isale

Un nouveau cas de meurtre a été signalé la nuit de vendredi 03 au samedi 04 juin 2022 dans le groupement Isale-Bulambo en chefferie des Bashu territoire de Beni au Nord-Kivu.

La personne tuée est un homme d’une quarantaine d’années. Muhindo Muhesi Jacques, a été rencontré dans sa résidence sise à Kaghogho, chef lieu du groupement Isale-Bulambo. La victime a été d’abord enlevée par ses bourreaux ; qui sont partis avec elle. Ces derniers, l’ont exécuté à moins de huit cents (800) mètres de sa maison près de l’EP Mwana-Isale où son corps a été découvert le matin de ce samedi.

L’information est confirmée par la société civile chefferie des Bashu. Maître Mumbere Wangeve Roger son président, déplore l’inefficacité des services de sécurité basés dans la zone. Cet acteur de la société civile, dit ne pas comprendre comment l’ennemi peut opérer en plein centre surmilitarisé et à quelques mètres seulement d’un poste de la police. Il pense que les autorités administratives, policiers et militaires devraient redéfinir leurs stratégies.

« C’est vraiment inquiétant. Il est inadmissible que les bandits opèrent de 21 heures, l’heure même de la patrouille et qu’ils finissent leur opération sans être poursuivis. Le fait s’est passé en plein centre. Il y a des militaires et chose étonnante, nous sommes ici devant le corps et nous voyons même le bureau de la police qui est toujours gardé par la police. On se pose la question de savoir où étaient les policiers commis à la garde du poste lors du déroulement de l’opération ? C’est vraiment incompréhensible ! », se dit désolé maître Mumbere Wangeve Roger.

Jusqu’à présent, rien ne filtre encore sur les causes de cette tuerie. Toutefois, certaines sources parleraient d’un conflit foncier à la base de ce cas de meurtre.

Le corps de Muhindo Muhesi Jacques, a été levé sur le lieu du drame après des enquêtes menées par les services compétents, puis conduit à sa résidence avant son inhumation à Mikole.

Tsongo Kamala Bin-Phlégon

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.