vendredi, septembre 24

Sud-Kivu : la PNC a présenté à la presse 2 armes récupérées des mains de bandits dont l’une à Baraka l’autre à Fizi

Dans un point de presse tenu à son office ce samedi 10 juillet 2021 , le colonel Zaiko Djouma, commandant de la police nationale congolaise Commissariat de Fizi a presenté à la presse deux armes du type Ak47 l’une récupérée au quartier Maô-Mwamsombo la nuit du vendredi 09 juillet 2021 et l’autre récupérée sur le tronçon Malinde-Mulongwe il y’a maintenant un mois passé au Sud-Kivu.

A en croire l’officier de la Police nationale congolaise (PNC), la nuit du vendredi n’a pas été rose aux habitants de la ville de Baraka dans le quartier Maô-Mwamsombo où un homme muni de son arme vêtu en tenue semblable à celle de la PNC aussi une cagoule a surgi dans la parcelle d’un habitant du nom de Ebuela Elocho alias « Salife » d’où ce présumé criminel voulait tirer à bout portant sur ce père de famille aux environs de 20 heures 30 minutes où la victime a lancé de cris de secours mais aussi l’arme de ce malfrat s’est enrayée. La police en patrouille s’est croisée avec ce présumé criminel dans le marché appelé « chez Néhémie » ainsi l’un de ces éléments a ravis l’arme des mains de ce bandit puis tiré de balles et malheureusement le bandit s’est échappé.

Le commandant de la police appelle la population à la dennonciation des réseaux de malfaiteurs qui sèment l’insécurité dans la zone de Fizi et en ville de Baraka.

« Nous sommes une police au service de la population, vous êtes témoins des actions mainées par nous vos services de sécurité. Nous demandons à la population de nous faire confiance et de nous aider à dénoncer ces réseaux », a dit, colonel Zaiko Djouma.

Tout en niant que ces armes ne sont pas ni de la police ni de l’armée moins encore la tenue que le bandit s’habillait n’est pas celle de la police, le commandant Ciat de la police à Fizi a éclairci l’opinion.

« C’était d’abord la nuit ,nous reconnaissons que le bandit était vêtu à pantalon de la couleur bleu. Comme il s’est échappé nous avons du mal à confirmer qu’il était vêtu à nôtre tenue.

A la question des identifications des armes, ce patron de la PNC a fait savoir que le mois passé, une équipe de contrôle avait enregistré toutes les armes qui sont à la disposition de la PNC et des FARDC à Fizi et Baraka, les armes avec marquage « *CDPN » sont officiellement celles de la Police et celles avec marquage « FARDC » sont pour l’armée », a-t-il précisé.

La deuxième arme présentée est celle récupérée par les éléments de la police nationale congolaise (PNC) des mains d’un bandit qui voulait braquer un véhicule des agents de la Commission Nationale pour les Réfugiés (CNR) qui revenaient du site des réfugiés Burundais de Mulongwe, un joli coup des filets qu’avait eu lieu il y a un mois dans l’encienne piste d’aviation non loin de Malinde en groupement Basimukuma Sud en territoire de Fizi.

Les services de sécurité sont actuellement félicités par la population et aussi les organisations de défense des droits de l’homme ainsi que les coordinations de la société civile du service rendudans la zone de Fizi et Baraka où plusieurs bandits sont arrêtés et d’autres abattus au cours de leurs opérations.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *