vendredi, mai 20

Fizi : un officier supérieur FARDC brûlé vif par des manifestants à Lweba

C’était autour de 13 heures du jeudi 09 décembre 2021, lorsqu’un véhicule ambulance de la Croix-Rouge/Congo en provenance de la ville de Baraka, a été intercepté par des manifestants qui protestaient contre la dernière tuerie des civils, non loin de Lweba, au village Tobondo, dans le groupement de Basimunyaka Nord, secteur de Tanganyika, territoire de Fizi, au Sud-Kivu, dans l’est de la RD Congo.

Selon les sources contactées par www.rtr-beni.net, ce véhicule intercepté par des manifestants, roulait en vive allure. À son bord, ils ont retrouvé un major des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) de la tribu « Banyamulenge » qu’ils ont brûlé vif après l’avoir fait sortir du véhicule.

Nos sources ajoutent que l’infortuné de son vivant était chargé de renseignements au sein de l’armée loyaliste au Bureau du sous secteur Opérationnel basé à Fizi-centre. Il serait en partance pour Uvira dans une mission de service, d’après des sources non officielles.

Le porte-parole militaire des opérations Sokola 2, le major Dieudonné Kasereka, confirme les faits. Pour lui, l’armée donnera les circonstances de la mort de l’officier militaire dans les heures qui suivent. Néanmoins, certains éléments des FARDC venus de Mboko sont arrivés, quelques heures après, à Lweba pour s’enquérir de la situation et récupérer les restes du corps de la victime.

À titre de rappel, la nuit de mardi à mercredi 08 décembre 2021, 3 civils été tués par les hommes armés présumés Ngumino, au village de Tobondo, non loin de Lweba. Cinq femmes ont été enlevées par les mêmes assaillants. Les habitants de Lweba ont organisé des manifestations de colère, depuis le mercredi matin pour protester contre les massacres et kidnappings de civils dans l’espace Baraka-Fizi-Itombwe (Mwenga).

Luc lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.