vendredi, août 19

Sud-Kivu : plus de 16.000 candidats finalistes du secondaire participent à la première session de l’EXETAT 2021 en province éducationnelle Sud-Kivu 2

Le coup d’envoi officiel de l’examen d’Etat session 2021 en province éducationnelle Sud-Kivu 2 a eu lieu le matin de ce lundi 12 juillet 2021 à l’institut Mwenge wa Taifa de Baraka.

Au total, seize milles deux cents quatre vingt (16.280) élèves finalistes dont sept milles trois cents vingt cinq (7.325) filles soit 45% de la participation féminine participent à la 55ème édition des examens de fin d’études secondaires en république démocratique du congo dans cette partie du pays.

Dans son message d’ouverture, l’inspecteur principal provincial Sud-kivu 2, monsieur Émile Kimpumpu Nyembo a donné quelques conditions aux participants de ces épreuves, notamment : étre candidat régulier, s’être inscrit à participer à l’examen d’Etat 2021en remplissant la fiche Eo1 communément appelé  » Souche » en trois exemplaires, s’être acquitté des frais de participation fixés selon l’esprit de l’arrêté du gouverneur de province à vingt cinq (25) USD américains payable en monnaie locale.

A lui d’ajouter certaines attitudes que doivent prendre les candidats pendant cette période, entre autres : être serein c’est-a-dire n’avoir pas peur, considérer les épreuves hors session comme toutes les autres, ne pas se laisser distraire par le football à la télévision ou par les réseaux sociaux qui enflamment la toile, enfin ne pas être muni d’un téléphone mobile au centre sous peine d’être saisi.

Concernant l’insécurité qui prévaut à Minembwe et ses environs, l’IPP a confirmé à la presse que toutes les dispositions sont prises pour les élèves finalistes de la sous division Fizi 5 qui ont été orientés vers Fizi-Centre pour ceux de loin de Minembwe centre.

La province éducationnelle Sud-Kivu 2 est constituée des écoles du territoire de Fizi, territoire d’Uvira , de la ville de Baraka et ville d’Uvira.

Le lancement officiel des épreuves préliminaires de l’examen d’Etat 2021 à eu lieu sous le respect des mesures barièrres contre la pandémie a Coronavirus c’était devant le maire adjoint de la ville de Baraka, le représentant du commandant (FARDC) , le responsable de l’agence nationale de renseignement (ANR) , les autorités scolaires, la presse et aussi un bon nombre de candidats parmi eux les autoditactes et élèves réguliers.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.