vendredi, août 19

Sud-Kivu : des finalistes de Minembwe contraints de passer les épreuves préliminaires de l’Exetat suite à l’insécurité

L’inspection Provinciale de la province éducationelle Sud-Kivu 2 a donné à la presse mardi 13 juillet 2021 les statistiques de cent quarante et cinq (145) élèves finalistes du secondaire qui ne participent pas aux épreuves préliminaires de l’examen d’Etat édition 2021 depuis l’ouverture de ces épreuves lundi 12 juillet 2021.

A en croire Monsieur Émilie Kimpupu inspecteur principal, ces finalistes de la sous division fizi 5 ne se sont présentés dans leurs centres respectifs suite aux affrontements qu’avaient eu lieu en date du 10 au 11 juillet 2021 entre la coalition Ngumino Twirwaneho et l’armée régulière des forces armées de la république démocratique du congo (FARDC).

« Les épreuves hors sesion qui ont commencé lundi 12 juillet 2021 n’ont pas jusque là eu lieu dans cette contrée car les élèves finalistes ne se sont pas présentés aux centres d’examen d’Etat. Ainsi : « moi et le directeur provincial nous avons été obligés de produire un rapport circonstancieux nous adressant à l’inspection générale de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel basée à Kinshasa pour ce constat malheureux », a-t-il dit.

A la question de savoir si ces élèves seront rattrapés ou quel sera leur sort, il a répondu je cite : « nous ne sommes pas décideurs à cette situation, celà est la responsabilité du ministère National de l’éducation en république démocratique du congo (RDC) qui décidera quand ces enfants vont passer leurs examens à Minembwe », fin de citation.

L’armée régulière parle du retour de l’acalemie dans les villages du groupement Basimunyaka Sud en secteur de Lulenge où les combats ont eu lieu. Les FARDC ont repoussé l’ennemi et contrôlent la zone, a indiqué le capitaine Dieudonné Kasereka porte-parole militaire des opérations Sokola 2 Sud-Kivu sans donner à la presse le bilan de ces anffrontements.

Rappelons que la passation des épreuves préliminaires de l’examen d’Etat a une durée d’une semaine où les élèves finalistes seront en face de la dissertation, du jurry oral mais aussi du jurry pratique.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.