mercredi, juillet 17

Nord-Kivu : les entités de l’extrême Ouest du territoire de Beni se vident de leurs habitants, des morts non comptés y sont déplorés

Au moins une cinquantaine de personnes ont été exécutées par des terroristes des forces démocratiques et alliées (ADF) depuis le début de cette semaine, à en croire les bilans livrés par les sources civiles dans la région.

Ces tueries ont été rapportées à Baswagha-Madiwe dans les localités de Babila-Bakaiku et Bapakombe, à l’Ouest du territoire de Beni près des agglomérations de Mangina et Cantine.

A la suite de ces exactions, plusieurs habitants ont abandonné ces agglomérations en destination de la ville de Beni, au Nord-Kivu et dans la province voisine de l’Ituri. Des images diffusées dans les réseaux sociaux samedi 08 juin montrent plusieurs centaines de personnes, bagages au dos, qui quittent l’agglomération de Cantine en direction de la ville de Beni.

Selon plusieurs alertes des populations, la menace des terroristes s’élargit vers la localité de Mangurejipa dans le territoire de Lubero, passant près de Cantine-Aloya, en groupement Baswagha-Madiwe

La mi- journée de ce même samedi, le Général Bruno Mandevu, commandant des opérations militaires dans la region a échangé avec les habitants de Mangina et Cantine. Il les a invités à ne pas céder, mais à continuer de collaborer avec l’armée pour déjouer le plan de l’ennemi.

Serge Mulimani Kalinda

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *