jeudi, juin 13

Kalehe : une montée en flèche de l’insécurité s’observe quelques jours après la catastrophe naturelle mortelle vécue

Au moins onze (11) cas d’insécurité ont été enregistrés dans trois (03) jours, en territoire de Kalehe, province du Sud-Kivu dans l’Est de la RD Congo. Ce territoire a été victime d’une inondation causant la mort plus de quatre cent (400) personnes et plus de quatre mille (4000) disparus la nuit du 04 mai 2023 à côté de plusieurs dégâts matériels enregistrés.

La dénonciation est venue du cadre de Concertation Territorial de la Société civile (CCTSC) de Kalehe, dans un entretien avec rtr-beni.net jeudi 18 mai 2023.

Monsieur Delphin Birimbi, coordonnateur de cette structure citoyenne qui est notre personne ressource trace ce bilan sombre ( jours, dates et événements), comme suit :

  1. Le dimanche 14 mai 2023 : le corps sans vie de l’enseignant Emmanuel Ntanyanya a été retrouvé à Munanira avec plusieurs signes d’étranglement;
  2. Le mercredi 17 mai 2023 aux environs de 08 heures, sept (07) personnes ont été blessées par balles sur l’axe Kalehe-centre et parmi les victimes, il y a l’OPJ Ombeni de la PNC et six (06) civils;
  3. La soirée du mercredi 17 mai 2023 aux environs de 19 heures, un motard de Nyabibwe a été assassiné à Ndindi sur l’axe Nyabibwe par des hommes en armes non autrement identifiés;
  4. La nuit du 17 au 18 mai 2023, une autre personne civile a été blessée par balle lui administrée par des hommes en armes sur l’axe Lumbishi;
  5. Cette même nuit du 17 au 18 mai, un autre corps sans vie venait d’être retrouvé sur l’axe Bulungu-Munanira avec plusieurs signes d’étranglement.

Face à cette situation, le Cadre de Concertation Territorial de la Société Civile de Kalehe demande aux services de sécurité d’intensifier les mesures sécuritaires pour sécuriser les habitants et leurs biens tout en recherchant les présumés malfaiteurs pour qu’ils répondent de leurs actes devant la justice.

Le CCTSC de Kalehe profite encore de cette occasion pour rappeler les partenaires Étatiques et non Étatiques de continuer à mobiliser les moyens pour donner des réponses holistiques aux problèmes des sinistrés des catastrophes naturelles de Bushushu-Nyamukubi.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *