dimanche, juillet 14

Insécurité en Ituri : 3 journées ville morte décrétées par la société civile

La société civile de l’ituri a cécrété mardi 02 février 2022 trois (3) journées ville sur toute l’étendue de la province, pour denoncer la persistance de l’insécurité perpétrée par des hommes armés dans plusieurs localités du territoire de Djugu qui est à la base de déplacements de plus de sept cents quarante et deux milles et neuf cents quatre-vingt trois (742.983) personnes déplacées internes.

Cet appel de la société civile de l’Ituri intervient après l’attaque qui a coûté la vie à une quarantaine de déplacés internes et plusieurs blessés lundi dernier au camp de déplacés «Plaine savo» au nord de la ville de Bunia. La province de l’ituri connaît un cycle de violences armées sur fonds des tensions intercommunautaires, faisant d’elle la première province du pays avec le plus grand nombre de personnes dans les besoins humanitaires soit 2,9 millions de personnes, indique le rapport des nations unies pour les droits de l’homme.

La persistance de l’insécurité dans le territoire de Djugu en particulier et dans le reste de la la province de manière générale ne fait qu’accentuer la crise humanitaire.

Luc Lukandjila

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *