jeudi, février 2

Goma : un acteur polique initie une marche individuelle pour dénoncer la spoliation de l’endroit appelé “Kamuchanga”


Les habitants de la ville de Goma à travers des structures citoyennes et certains acteurs politiques œuvrant dans le chef lieu de la province du Nord-Kivu dénoncent ce qu’ils qualifient de “spoliation”, de l’endroit communément appelé “Kamuchanga”, situé près du Lac Kivu.
Sur place, l’on peut constater une érection d’un mûr, ce qui bloque l’accès de la population à cet endroit.
À travers une marche pacifique dite « Individuelle », Yvan Simweray un acteur politique œuvrant dans la ville touristique, dit ne pas comprendre cette situation.
« Je suis entrain de dénoncer, d’alerter, de sensibiliser, non seulement les autorités compétentes, mais aussi la population de la ville de Goma, quant à ce qui concerne la spoliation du Lac Kivu. Cet espace qu’on appelle communément Kamuchanga, que nous appelons aussi la station pombage REGIDESO, vient d’être vendu par des personnes non autrement identifiées, à des personnes non autrement identifiées, pour faire des activités non méconnues par la communauté . Si aujourd’hui, cet espace là, est occupé par des personnes privées, la population de Goma n’aura plus de la place, où elle peut avoir de l’accès au Lac Kivu et pourtant ce Lac est un bien public. Comme la constitution nous l’autorise, tout Congolais a le droit de dénoncer lorsqu’il remarque qu’il y a une chose qui ne marche pas bien. Aujourd’hui on s’est dit, nous faisons un premier pas en faisant une activité individuelle, afin d’amener les autorités à la conscience« , a déclaré Yvan Simweray, à notre correspondant dans la zone.
Celui-ci exhorte les autorités compétentes de s’impliquer le plus tôt dans ce dossier, afin de mettre la population dans le droit.
Bien avant celà, le conseil communal de Goma a dans une déclaration rendue publique, alerté également sur cette probable spoliation.
Jocel Biryeka, depuis Goma
Partager

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *